ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Dix personnes tuées par les terroristes en Algérie

 
Dix personnes dont huit policiers et deux enseignants ont été tuées par des terroristes islamistes à Timezrit en Algérie.
mercredi 3 juin 2009.

Les terroristes continuent de tuer en Algérie. Le premier examen du BEM à se dérouler à Timezrit, un chef-lieu communal, situé à l’orée de la tristement célèbre forêt de Sidi Ali Bounab, à 20 km des Issers, dans la wilaya de Boumerdès (nord de l’Algérie), ne se sera pas achevé dans la sérénité. Hier en fin de journée, le convoi ramenant les copies des élèves du centre d’examen, escorté par des policiers qui assuraient aussi la sécurité dans et autour du collège, a été attaqué par un groupe terroriste dont le nombre dépasserait la trentaine, selon des informations recoupées. Le bilan est très lourd : 10 morts et 2 blessés. Parmi les morts, il y a 8 policiers et 2 enseignants chargés de la surveillance des épreuves. Le chef du centre de l’examen et un chauffeur de l’APC de Timezrit ont été, quant à eux, blessés. Selon des témoignages concordants, une bombe artisanale a été actionnée à distance au passage du convoi au lieudit Taawint Tassemat, à la limite géographique des communes des Issers et de Timezrit, à 4 km environ du chef-lieu de cette dernière.

L’explosion sera suivie de tirs nourris en direction des trois véhicules composant le cortège, deux voitures de la police et une autre (de type Toyota) appartenant à l’APC de Timezrit et transportant le staff administratif chargé d’assurer le déroulement du BEM. Nos sources indiquent que l’un des véhicules de la police a dérapé après que le conducteur eut été atteint. Les terroristes ont par la suite envahi la chaussée pour achever à l’arme blanche l’un des policiers et brûler l’autre véhicule. Il s’en est suivi un échange de tirs entre les survivants et les terroristes. Quelques minutes plus tard, un groupe de patriotes est arrivé du village voisin d’Aït Messaoud. Il sera rejoint par d’autres éléments d’autres corps de sécurité. Des coups de feu continuaient à être entendus durant plus d’une heure après l’attentat. Ce qui laisse dire à certaines sources que les terroristes auteurs de cet ignoble attentat ont été accrochés. L’armée s’est vite mobilisée pour cerner l’endroit et pilonner à l’aide d’hélicoptères ces maquis.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après El Watan