ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Le Bac 2009 en Algérie débute

 
C’est hier qu’a débuté l’examen du Bac 2009 en Algérie pour près de 450 000 candidats selon le ministère de l’Education.
lundi 8 juin 2009.

Le Bac 2009 en Algérie. Près de 450 000 candidats se sont présentés hier dans les centres d’examen pour la session 2009 du Bac en Algérie. La première journée, toutes filières confondues, a concerné les épreuves de langues. Cette année et comme pour la session du baccalauréat 2008, deux sujets seront proposés dans toutes les matières et les candidats bénéficieront d’une demi-heure supplémentaire pour faire leur choix. Le ministre de l’Education nationale M. Boubekeur Benbouzid a symboliquement donné le coup d’envoi de cet examen à partir du lycée Fodhil-El-Wartilani, dans la commune de Belouizdad, qui relève de l’académie d’Alger-Centre. Il s’est ensuite rendu au lycée Ahmed-Toufik El-Madania, avant de procéder dans l’après-midi à l’ouverture des plis des sujets dans la wilaya de Tipasa, au niveau du technicum Sidi-Ali-Mebarek de Koléa. Hier matin, à leur sortie des salles d’examen, les candidats semblaient confiants. Scientifiques ou littéraires, tous estimaient que les sujets étaient abordables. Leur souhait est que les sujets des matières dont les coefficients sont élevés soient également à leur portée.

Au lycée Rouchaï-Boualem, centre des candidats libres au Bac 2009 en Algérie, Nabil, qui repasse son baccalauréat dans la filière littéraire, s’est dit soulagé tant il appréhendait le sujet de langue arabe, et ce d’autant plus que cette matière, a-t-il expliqué, est importante dans cette filière. « Le sujet était abordable. J’espère que le sujet de philosophie le sera aussi », nous a-t-il confié. Un peu stressée, une jeune lycéenne rencontrée au lycée Ibn-Nass, sis dans les environs de la place du 1er-Mai, nous a confié que le sujet était un peu long. « Heureusement que l’on a eu droit à 10 minutes supplémentaires, parce que je paniquais avant même le début de l’examen du Bac ». Au lycée Ourida-Meddad d’El-Harrach, des candidats de la filière scientifique nous ont fait part de leur pessimisme quant aux épreuves de mathématiques et de physique. « Personnellement, j’ai une peur bleue de la physique et des mathématiques. J’espère que la commission de préparation des sujets d’examen a pris en compte notre programme d’enseignement, particulièrement pour ceux relevant du programme de la réforme », ont-ils tenu à souligner. Il est à noter que cette année, 9 centres de regroupement des copies des candidats ont été aménagés. Leur mission s’achèvera après l’envoi des copies au niveau des centres de correction.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant