ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Baisse de la pauvreté en Algérie en 2008

 
La pauvreté a reculé en Algérie et les Algériens vivent plus longtemps selon le rapport national du développement humain 2008.
lundi 15 juin 2009.

Moins de pauvreté en Algérie selon le CNES. Le président du conseil national économique et social, Mohamed Seghir Babes, a affiché son satisfecit quant aux résultats globaux du rapport national du développement humain « RNDH 2008 », présenté hier à l’Université d’Oran. Selon le Président du CNES, tous les voyants sont au vert. Les Algériens vivent plus longtemps et sont moins pauvre selon les résultats du « RNDH 2008 » en Algérie qui sont désormais qualifiés d’avancées « exceptionnelles » par les experts du CNES. « Le RNDH 2008 enregistre une avancée exceptionnelle, puisqu’il présente cette double particularité de porter son regard analytique et évaluateur sur deux années successives, soit 2007 et 2008, et de le faire, en outre, de façon updatée, puisque l’effort a été accompli de traiter l’année 2008 jusqu’à son terme ultime », commente le président du CNES. Il s’agit, en fait, de la première présentation de la synthèse du RNDH 2008. Le rapport sera bientôt publié dans son intégralité. « Nous avons enregistré, dans ce rapport 2008, des avancées extrêmement fortes, significatives et exceptionnelles sur l’ensemble du spectre des indices », affirme Mohamed Seghir Babes dans une conférence de presse organisée hier à l’auditorium Talahit Bekhlouf du campus Mourad Salim Taleb de l’université d’Oran. « L’indice de développement humain national a progressé de plus de 1% sur une année, en passant de 0,767 en 2007 à 0,778 en 2008, pour une augmentation de près de 1% entre 2006 et 2007.

Cette évolution a été portée, entre 2006 et 2008, par une progression importante de l’indice du PIB, supérieure à 1% entre 2006 et 2007 ainsi que par l’amélioration de l’indice du niveau d’instruction qui s’est consolidé entre 2006 et 2007 en augmentant de près 2%, et qui a poursuivi une augmentation du même ordre entre 2007 et 2008 », précise le président du CNES dans la synthèse des résultats globaux du RNDH 2008. Réunion en juillet avec le PNUD Selon la même synthèse, « les résultats obtenus sur la base des statistiques nationales traitées selon la méthodologie du PNUD, traduisent, de 1998 à 2008, une progression soutenue du développement humain et la réduction des déficits sociaux, dans une dynamique de consolidation de l’indice du développement humain… ». L’indice de l’espérance de vie à la naissance a poursuivi sa hausse pour atteindre 0,847 en 2008 contre 0,845 en 2007. L’espérance de vie globale des Algériens à la naissance, qui était de 52 ans durant les années 70, est désormais de 76 ans. L’indice PIB (produit intérieur brut) enregistre, en 2008, un record de 2,5% par rapport à l’année 2007. L’indice du niveau d’instruction affiche une performance de 2%. En termes plus simples, les Algériens vivent plus longtemps et ils sont moins pauvres. L’indice de pauvreté humaine a reculé de près du tiers entre 1998 et 2008 grâce, particulièrement, au recul du taux d’analphabétisme des 15 ans et plus, à l’amélioration sensible de l’accès de la population à l’eau potable et au recul de la malnutrition. En dépit de ces performances, beaucoup reste à faire pour combler le retard de l’Algérie en matière de développement humain. La corruption, la bureaucratie, le taux élevé d’analphabètes dans la tranche d’âge des plus de 35 ans, le chômage chronique des jeunes sont autant de facteurs qui entravent le développement du pays.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après Le Financier