ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Le programme de soutien à l’investissement en Algérie visé par les arnaqueurs

 
Des arnaqueurs profitent des failles du programme de soutien à l’investissement en Algérie de l’ANDI pour s’enrichir rapidement.
mercredi 17 juin 2009.

L'arnaque au soutien à l'investissement en Algérie. Deux responsables d’une entreprise privée spécialisée dans la commercialisation de véhicules en Algérie, ont été placés sous mandat de dépôt à la maison d’arrêt d’El-Harrach, hier, par le parquet de Boumerdès. Ils sont reconnus coupables de trafic de dossiers pour l’achat de véhicules, notamment de marque Toyota, dans le cadre du soutien à l’investissement en Algérie de l’Agence nationale de soutien et de développement de l’investissement (ANDI). Selon des sources proches des enquêteurs de la section de recherche de la gendarmerie de Boumerdès, « les mis en cause ont utilisé des dossiers de recrutement de leurs employés ainsi que ceux qui n’ont pas encore été recrutés pour constituer des dossiers fictifs de soutien pour un soi-disant investissement qui leur permet dans le cadre de l’ANDI d’acquérir des véhicules exonérés de toute taxe ». Une centaine de jeunes personnes, qui aspiraient à être recrutés dans cette société privée, ont été les victimes de cette arnaque. Pis encore ! Ils se sont retrouvés convoqués dans le cadre de cette enquête par la gendarmerie et le fisc au moment où ils s’attendaient naïvement à une réponse favorable de la part de l’employeur.

D’après des sources proches de la gendarmerie, l’enquête suit toujours son cours et devrait même révéler la complicité d’autres personnes. Il s’agirait selon toute vraisemblance de certains agents au niveau d’une banque. A en croire notre source, le concessionnaire ou le revendeur de véhicules aurait empoché plusieurs dizaines de millions dans ce trafic, puisque la taxe déduite par l’ANDI est automatiquement reprise par le revendeur qui vend et qui achète pour lui et revend une deuxième fois le véhicule à une tierce personne et au prix réel cette fois-ci. C’est un véritable trafic juteux que la section de recherche de la gendarmerie de Boumerdès a pu démanteler. C’est la troisième affaire du même type à être traitée dans la même wilaya par les mêmes services de sécurité. Au total, ce sont pas moins de 11 personnes qui ont fait l’objet d’arrestations spectaculaires et qui ont été impliquées dans le trafic de revente de véhicules et d’engins dans le cadre du soutien aux investissements en Algérie de l’ANDI.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant