ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

La SNTF promet des trains à l’heure en Algérie

 
La SNTF se dit engagée à réduire d’une manière significative les retards de ses trains à travers l’Algérie dès la rentrée prochaine.
mercredi 17 juin 2009.

La SNTF et les retards des trains en Algérie. La marge des retards enregistrée actuellement au niveau du transport ferroviaire se situe dans la fourchette de 1 à 5 minutes. C’est ce qu’a déclaré, hier au Jeune Indépendant, le directeur régional de la SNTF d’Alger, M. Fridi Azzeddine. Le directeur régional a tenu à signaler également qu’il a donné une instruction ferme à tout le personnel pour « informer les voyageurs de tout ce qui arrive dans le train, que se soit le retard ou la prise en charge du voyageur ainsi que la propreté des équipements ». Dans ce contexte, nombreux sont les observateurs qui se sont accordés à dire que le réajustement tarifaire, opéré par la SNTF sans la moindre campagne d’information et qui a rebuté les usagers traditionnels du train, a été une véritable douche froide pour les quelque 60 000 personnes qui prennent le train chaque jour pour se rendre à Alger. Certains n’ont d’ailleurs pas hésité à se tourner vers le bus, et ce dès le premier jour de l’entrée en vigueur de la nouvelle tarification.

A ce propos, les responsables des chemins de fer demeurent confiants et escomptent conquérir davantage de clients, notamment avec la mise en service du tramway, du métro et la réalisation de nouvelles lignes ferroviaires. A partir de cette année, « le transport par voie de chemin de fer devra prendre en charge annuellement 80 millions de voyageurs et 15 millions de tonnes de marchandises », nous déclare un cadre de la SNTF. Dans ce cadre, l’acquisition de 64 nouvelles rames électriques devra permettre de rallier les 29 stations de la ligne Alger-Thénia et Alger-El-Affroun chaque sept minutes. La SNTF fournit beaucoup d’efforts pour « mettre le voyageur dans de bonnes conditions et veille pour que chaque travailleur arrive à rejoindre sont poste de travail à l’heure », souligne M. Fridi. La même société se dote d’un équipement très moderne pour pouvoir surveiller à distance l’énergie de l’attraction électrique, et si un problème technique est signalé, une équipe de spécialistes se déplace dans les plus brefs délais.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant