ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie révolutionnaire lança le Panaf

 
L’Algérie révolutionnaire a organisé le 1er Festival culturel panafricain du 21 juillet au 1er août 1969 à Alger.
jeudi 25 juin 2009.

Festival culturel panafricain en Algérie. La flamme révolutionnaire brillait encore de mille feux et c’est dans cette ambiance que la totalité, ou presque, des pays africains était conviée à Alger. Tiers-mondiste, africaniste, anti-impérialiste et anti-sioniste, Alger s’avérait ainsi comme le refuge sûr des mouvements de libération du monde entier. Ceux qui luttaient encore pour leur liberté comme le MPLA d’Angola, le PAIGC de Guinée Bissau et du Cap Vert, le Frelimo du Mozambique ou l’ANC de l’Afrique du Sud n’avaient qu’à joindre le festival à partir… d’Alger. En effet, les hommes et les femmes issus de ces pays colonisés élisaient domicile depuis longtemps dans la capitale algérienne en tant que représentants de ces mouvements armés de libération nationale.

Il faut dire que 1er Festival panafricain d’Alger en Algérie qui avait donné lieu à un impressionnant public d’hommes, de femmes et d’enfants, curieux de se frotter à la culture africaine et dont les porte-voix avaient pour noms Myriam Makeba, disparue en 2008, ou Archie Sheppqui, devrait revenir sur les lieux. Il faut se rappeler l’excellente organisation en matière d’accueil en ce sens que les milliers d’artistes conviés étaient installés dans les écoles et les lycées d’Alger. Le 1er Panaf, c’est aussi des spectacles H 24. Les principales artères d’Alger et même les ruelles des quartiers populaires étaient les tribunes par excellence des centaines de concerts dont certains improvisés.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant