ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Une femme général en Algérie

 
La colonel Aardjoun Fatma-Zohra est la première femme promue au grade de général en Algérie.
lundi 6 juillet 2009.

Une femme nommée général en Algérie. Comme cela est de coutume à la veille de la fête de l’indépendance et de la jeunesse, le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, par ailleurs ministre de la Défense, Chef suprême des forces armées, a présidé avant-hier une cérémonie de remise de grades aux officiers supérieurs de l’ANP, au siège du ministère de la Défense nationale (MDN). Quatre généraux ont été promus au grade de général major et 17 colonels au grade de général, a-t-on indiqué sur place sans autre détail sur les noms, les corps d’armée auxquels appartiennent ces promus. Le seul nom divulgué est celui de Mme Aardjoun Fatma-Zohra qui a été élevée du grade de colonel à celui de général. Une première dans l’histoire de l’Algérie et du monde arabe, assure-t-on. Mme Aardjoun est chef de service hématologie à l’hôpital central de l’ANP d’Aïn Naâdja, à Alger, précise-t-on.

Une décision à travers laquelle le président Bouteflika semble vouloir concrétiser l’un des éléments de la dernière révision constitutionnelle qui prévoit une plus grande place pour les femmes au sein des postes de responsabilités politiques en Algérie. Toutefois, des indiscrétions font état que le commandant des forces navales, le général Malek Necib, aurait été promu au grade de général major. Trois colonels de la Gendarmerie nationale auraient été également promus au grade de général. Il s’agirait du colonel Smaïl Hallab, directeur des projets au commandement de la Gendarmerie, d’Abdesselam Telli, inspecteur général au sein de la même institution, et Ammar Tounsi, commandant des gardes-frontières.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant