ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie participe au sommet des non-alignés en Egypte

 
Le président Bouteflika représentera l’Algérie au 15ème sommet du Mouvement des non-alignés à Charm El-Cheikh en Egypte.
mercredi 15 juillet 2009.

L'Algérie au sommet des non-alignés en Egypte. Le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, a quitté hier Alger pour se rendre à Charm El-Cheikh (Egypte) où il représentera l’Algérie au 15e sommet des chefs d’Etat et de gouvernement du Mouvement des non-alignés (MNA). Les travaux du sommet, qui se dérouleront les 15 et 16 juillet, seront consacrés à l’examen des questions internationales telles que la situation au Moyen-Orient, les conflits, notamment en Afrique, le terrorisme international, la crise financière internationale et les changements climatiques. Ils porteront également sur la question de la revitalisation du Mouvement des non-alignés dont l’Algérie est membre, du renforcement de son rôle et sur les voies et moyens permettant de relever les nouveaux défis auxquels sont confrontés les 118 pays membres. Les travaux seront sanctionnés par l’adoption d’une déclaration et d’un plan d’action du MNA. Ce sommet marquera le transfert à l’Egypte de la présidence cubaine du mouvement pour les trois prochaines années.

Rappelons que les ministres des Affaires étrangères des pays membres du MNA ont souligné, lundi à Charm El-Cheikh, lors de leur réunion préparatoire les différents défis actuels du mouvement et les moyens de les relever. Dans leurs interventions à la séance de l’après-midi, à laquelle a pris part le ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, Abdelkader Messahel, les participants ont souligné l’importance de la solidarité des pays membres du MNA pour relever ces défis et contribuer au règlement des questions internationales. Les droits de l’homme, le dialogue des civilisations, le terrorisme, la réforme du système des Nations unies, la crise financière mondiale ainsi que la traite humaine et la piraterie figurent parmi les principales questions soumises au sommet. L’ordre du jour comprend également la reformulation par les pays membres du concept du non-alignement à travers le développement des outils et des méthodes du mouvement et l’amélioration de sa performance afin qu’il puisse jouer un rôle plus important dans les relations internationales.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant