ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

La Chine met en garde les Chinois en Algérie

 
La Chine a appelé les travailleurs chinois en Algérie à la prudence après les menaces d’Al-Qaïda au Maghreb Islamique.
mercredi 15 juillet 2009.

Les Chinois en Algérie menacés par Al-Qaida. La Chine craint que les troubles interethniques qui ont mis aux prises la communauté des Hans aux Ouïghours dans la province du Xinjiang aient des répercussions en Algérie. De peur que le groupe Al Qaïda au Maghreb ne décide de sévir, l’ambassade de Chine en Algérie dit avoir pris les mesures nécessaires pour protéger ses ressortissants. Les suspicions des services chinois s’appuient sur un rapport du cabinet d’analyse de risques Stirling Assynt basé à Londres. Selon les enquêteurs londoniens, la branche d’Al Qaïda au Maghreb menace de s’en prendre aux travailleurs chinois présents en Afrique du Nord pour venger les victimes de l’ethnie sunnite ouïghoure tuées dans de violents affrontements contre l’ethnie dominante en Chine, les Hans. Le groupe d’Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) aurait ainsi appelé à des représailles à l’encontre de la Chine. La réaction des autorités chinoises ne s’est pas fait attendre. « La Chine prendra toutes les mesures nécessaires pour protéger ses ressortissants à l’étranger », a déclaré, hier, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, M. Qin Gang.

« Le gouvernement chinois s’oppose au terrorisme sous quelque forme que ce soit », a-t- il déclaré lors d’un point de presse régulier. Selon le service de communication de l’ambassade de Chine à Alger, contacté par téléphone hier, le chargé d’affaires chinois à Alger a saisi, hier, le ministère des Affaires étrangères sur cette question. « Nous avons alerté les départements concernés pour la protection de la vie des ressortissants chinois ainsi que les alentours de l’ambassade de la République de Chine et des entreprises installées en Algérie », nous explique-t-on. Les responsables chinois promettent de « suivre de près la situation et faire des efforts conjoints avec les pays concernés » et « prendre toutes les mesures nécessaires afin d’assurer la sécurité des institutions et des ressortissants chinois à l’étranger ». C’est la première fois que le réseau menace directement des intérêts chinois en Algérie et dans le monde. D’après le rapport du cabinet londonien, repris par l’AFP, cette volonté de vengeance est en train de s’étendre à toute la nébuleuse jihadiste. Le nombre de ressortissants chinois en Algérie a affiché une courbe ascendante ces dernières années. Il y aurait, d’après les représentants de l’ambassade de Chine en Algérie, près de 50 000 Chinois vivant dans notre pays.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après El Watan