ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Les résultats du Bac Algérie 2009 expliqués

 
Le baisse du taux de réussite au Bac Algérie 2009 s’explique par la particularité du parcours scolaire des élèves de la dernière promotion de l’enseignement fondamental.
mercredi 15 juillet 2009.

Les résultats du Bac Algérie 2009. Le secrétaire général du ministère de l’Education nationale, Boubekeur Khaldi, a imputé, samedi à Alger, le recul du taux de réussite au Bac Algérie 2009 à 45,05 % au niveau des élèves qui, cette année, sont la dernière promotion de l’enseignement fondamental. Dans une conférence de presse tenue pour annoncer les résultats définitifs du baccalauréat 2009, M. Khaldi a indiqué que 90% de cette promotion est composée d’élèves qui ont échoué à l’examen du BEM session 2005 et non admis en première année secondaire. En dépit de ce recul, a-t-il souligné, le taux de réussite au Bac Algérie 2009 est « satisfaisant » au vu de la particularité du parcours scolaire de ces élèves. M. Khaldi a, dans ce contexte, précisé que le ministère de l’Education nationale « a autorisé tous ces élèves à refaire une classe spéciale de 9ème année de l’ancien programme en 2005-2006 car ils ne pouvaient en aucun cas redoubler en 3ème année moyenne du nouveau programme issu de la restructuration de l’enseignement moyen dont la durée est passée de 3 à 4 ans, sachant que la quasi-totalité d’entre eux avaient largement dépassé l’âge de la scolarité obligatoire ».

Ces efforts, a-t-il dit, ont été couronnés par la réussite de 132.000 élèves de cette catégorie au Bac Algérie 2009. Cette catégorie d’élèves, a encore souligné M. Khaldi, a dû drainer, durant les 3 années du cycle secondaire, les redoublants de la 1ère AS en 2006-2007, les redoublants de la 2ème AS en 2007-2008 et les redoublants de la 3ème AS de l’année scolaire 2008-2009. En effet, a-t-il poursuivi, l’accompagnement de ces élèves par le ministère de l’Education nationale depuis la rentrée scolaire 2005-2006 « en matière de remédiation pédagogique et de soutien scolaire leur a permis de combler les lacunes et de rattraper le retard accumulé ».

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après Le Financier