ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie célèbre la journée de la police

 
La journée nationale de la police a été célébrée hier en Algérie avec l’organisation de démonstrations à l’école de police d’Alger.
jeudi 23 juillet 2009.

Journée de la police en Algérie. Le ministre de l’Intérieur Nourredine Yazid Zerhouni a exprimé, mercredi, sa considération à tous les membres du corps de la police pour "leur engagement dans la lutte contre le terrorisme en Algérie et leur contribution à l’édification de l’Etat de droit. Dans une déclaration à la presse, en marge du recueillement à la mémoire des martyrs du devoir à l’occasion du 47ème anniversaire de la création de la police algérienne, M. Zerhouni a évoqué le statut particulier de la police qui est de nature, a-t-il dit, "à contribuer davantage à l’adaptation des agents de la police à l’environnement actuel". Il a cité à cet effet les efforts consentis par l’Etat et les Directions de la sûreté, notamment en assurant des moyens matériels et humains qui ont permis une meilleure prise en charge de certains phénomènes "tant négligés auparavant car la priorité était donnée à la lutte contre le terrorisme en Algérie".

Le ministre a, d’autre part, affirmé que la prise en charge et la lutte contre ces phénomènes que certains pourraient trouver "ordinaires", exigent une reconsidération de certains services de sécurité et de la formation, soulignant "si tous les agents et officiers de police étaient tenus auparavant de maîtriser les moyens de lutte contre le terrorisme, ils sont désormais tenus de maîtriser, dans le cadre du respect de la loi, la lutte contre ce genre de phénomènes et de crimes". Il a ajouté que cette situation exige "davantage d’efforts", notamment en matière de formation d’agents et d’officiers de police et de gendarmes et officiers de la Gendarmerie nationale. Il s’agit, a-t-il souligné "de la maîtrise par les éléments et les officiers de la police du code pénal et ses dispositions car nous sommes appelés à lutter contre une autre forme de crime dont le trafic des stupéfiants et le crime organisé ainsi que d’autre crimes en Algérie liés aux mutations économiques à la lumière du nouvel ordre imposé par la mondialisation".

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après APS