ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Canicule et incendies en Algérie

 
La canicule qui a sévit en Algérie durant la semaine dernière a causé des dizaines d’incendies à travers le pays.
samedi 25 juillet 2009.

Les incendies pendant la canicule en Algérie. Les températures caniculaires enregistrées depuis mardi dernier sur l’ensemble de l’Algérie devraient baisser dès demain, selon l’Office national de météorologie. En effet, l’ONM a prévu cette baisse durant le week-end. Une chaleur suffocante sévissait aussi bien à l’intérieur qu’au niveau du littoral. Il faut dire que cet été est particulièrement caniculaire en ce sens que le mercure affiche des températures de plus de 40°, et ce, même dans des régions réputées « fraîches » en cette période de l’année. Une fourchette oscillant entre 42° et 50°, voire plus, est ainsi relevée par la météo. La particularité de cette année est que les régions du Nord et du Sud de l’Algérie sont logées, ou presque, à la même enseigne. 45, 46 ou 47° à l’ombre sont enregistrés, en effet, aussi bien au Grand Sud qu’au nord du pays, à l’exemple de Tizi Ouzou, Blida ou Chlef. Ces régions qui affichent des températures record sont pourtant près du littoral censé être clément. Plusieurs foyers d’incendies se sont déclarés à la faveur de cette canicule qui a touché le pays à savoir Oran, Sidi Bel Abbès, Mostaganem, Mascara, Relizane, à l’ouest du pays. Au Centre, la chaleur a été au rendez-vous à Tipasa, Alger, Blida, Médéa, Boumerdès, Tizi Ouzou.

A l’Est de l’Algérie, les wilayas touchées sont, entre autres, Jijel, Skikda, Annaba, El-Tarf, Sétif, Bordj Bou Arréridj, Mila et Constantine. Quant au Sud, il a été balayé par une canicule « historique », et ce d’est en ouest et où des températures de plus de 50° ont été enregistrées. Par ailleurs, la Protection civile a enregistré plus de cinquante feux de forêts au cours de ces derniers jours a travers le territoire national. Le bilan arrêté mercredi dernier faisait déjà état de trente sinistres, selon le directeur général de la Protection civile, Mustapha El-Habiri. « L’origine de ces incendies de forêts est liée, pour la majorité des cas, à la vague de chaleur qui sévit depuis mardi dernier sur l’ensemble du territoire national », a précisé le colonel El-Habiri dans une déclaration à l’APS. Il faut dire que cette chaleur a conduit la plupart des gens habitant les zones enclavées à s’enfermer dans des cafés qui affichent complet à longueur de journée. Souvent chômeurs, ces derniers n’ont même pas de quoi se payer une boisson fraîche pour se désaltérer sous cette chaleur insupportable contrairement aux gens nantis qui ont pris d’assaut les complexes huppés de la côte. La wilaya de Boumerdès qui n’a pas été épargnée par la canicule a vu ses habitants se ruer sur les plages.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant