ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Dix-sept soldats assassinés en Algérie

 
Au moins dix-sept soldats de l’ANP ont été assassinés et plusieurs autres blessés lors d’une embuscade terroriste à Tipaza au nord de l’Algérie.
jeudi 30 juillet 2009.

Quatorze soldats tués en Algérie. Le bilan de l’attaque meurtrière perpétrée hier par les hordes criminelles fait état de 17 soldats tués et plusieurs autres blessés. Ce nouvel attentat s’est déroulé au sud de la localité côtière de Damous, qui se trouve à l’extrême ouest de la wilaya de Tipasa (nord de l’Algérie), à une dizaine de kilomètres sur la route reliant Damous à Beni Mileuk. L’attaque a eu lieu vers midi, alors qu’un convoi composé de plusieurs véhicules militaires s’en allait approvisionner le campement militaire de Adouiya, une zone montagneuse à proximité des wilayas de Chlef et de Aïn Defla, non loin d’un détachement de la garde communale. Le groupe terroriste était bien renseigné sur les déplacements des éléments de l’ANP et surtout avait bien pris connaissance du lieu où il devait commettre sa tuerie.

Des mouvements de terroristes avaient été signalés aux services de sécurité par des citoyens. « Avant-hier, on a vu des terroristes dans la région, vraisemblablement ils arrivaient du sud, du barrage de Kef Eddir, en cours de construction », nous ont affirmé quelques personnes de la région de Damous. « Personne n’imaginait que ces criminels, précise un citoyen encore sous le choc, allaient s’attaquer aux militaires. » « Ce qui vient d’arriver aujourd’hui, en plein jour, confirme que leur présence dans cette région du nord de l’Algérie était pour commettre leur macabre forfait », ajoute un autre citoyen. La riposte des militaires surpris par cette embuscade a été immédiate, mais sans réussir à pousser le groupe terroriste à se replier. Depuis que quelques repentis se sont rendus, ces derniers mois, aux forces de sécurité, les attaques terroristes se sont curieusement multipliées. L’accalmie qui a sévi dans la wilaya de Tipasa ces dernières années semble ainsi rompue.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après El Watan