ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Les femmes se renforcent dans la police en Algérie

 
Les femmes représentent environ 6% des effectifs de la police en Algérie selon la DGSN.
samedi 8 août 2009.

Les femmes dans la police en Algérie. Le premier responsable de la police nationale Ali Tounsi, qui a présidé jeudi dernier la cérémonie de sortie de la promotion des femmes AOP, a réitéré l’engagement de son institution, la DGSN, à renforcer davantage les rangs de la police nationale pour mieux lutter contre toutes les formes de criminalité en Algérie. M. Ali Tounsi a souligné, dans ce sens, que la DGSN procède ces dernières années à un « recrutement intensifié » qui atteint, bon an mal an, 13 à 15 000 nouvelles recrues. Il a estimé qu’avec une moyenne de couverture sécuritaire actuellement d’un policier pour 400 citoyens, l’Algérie reste encore loin des normes internationales. D’où la nécessité de poursuivre le recrutement au sein du corps policier pour atteindre à court terme une moyenne d’un policier pour 300 citoyens, a dit Ali Tounsi.

Abordant par ailleurs la présence féminine dans le corps de la police, d’autant que la cérémonie a concerné la sortie de la 11e promotion d’agents féminins de l’ordre public, M. Tounsi a fait savoir que la femme représente environ 6 % du corps de la police en Algérie. C’est le meilleur taux qui existe au niveau arabe et africain, a-t-il tenu à souligner. Mais c’est un taux qui reste relativement faible sur le plan mondial. Il est à signaler enfin que la promotion de femmes-AOP, baptisée cette année du nom de la martyre Fatiha Khodja, a vu la sortie de 492 éléments ayant bénéficié d’un stage théorique et pratique de neuf mois dans les domaines technique, juridique et sportif.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant