ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Les routes d’Algérie parmi les plus meurtrières

 
Avec plus de 4000 morts en 2008 le nombre de tués sur les routes d’Algérie demeure parmi les plus élevés au monde.
mercredi 12 août 2009.

Les routes d'Algérie sont dangereuses. Rien que pour la semaine dernière, la Protection civile a recensé 57 décès et 1 017 blessés dans 753 accidents sur les routes en Algérie, alors que les dépêches de l’APS annonçaient 10 autres décès enregistrés en… 24 heures seulement. Sur la RN 88, reliant Khenchela à Tébessa, et au niveau de la commune d’Aïn Touila, dans la wilaya de Biskra, « cinq personnes sont mortes et deux autres ont été blessées […] après la collision entre un taxi en provenance de Tébessa et un camion semi-remorque », annonce l’agence officielle, se référant à la gendarmerie. A Mascara (Ouest de l’Algérie), au niveau de la route nationale 4, sur le tronçon reliant la commune de Sig à Oggaz, ajoute la même source, « une femme âgée de 44 ans a trouvé la mort et 13 personnes ont été blessées à la suite d’une collision entre un car de transport de voyageurs et un poids lourd ». Parmi les blesssés, trois sont dans un état grave, précise-t-on.

Avec 4 000 morts dus aux accidents de la circulation en 2008, l’Algérie occupe la 4e place mondiale dans ce classement macabre, derrière trois des plus grands pays industrialisés, à savoir les Etats-Unis, la France et l’Italie. C’est un chiffre « disproportionné » par rapport à un parc automobile national qui ne compte qu’un peu plus de 4 millions de véhicules alors que ceux des autres pays cités en comptent plusieurs dizaines de millions.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant