ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

La LADDH dénonce l’instrumentalisation des droits de l’homme en Algérie

 
Le nouveau président de la LADDH accuse le FFF d’instrumentalisation des droits de l’homme en Algérie.
mardi 25 août 2009.

La LADDH dénonce l'instrumentalisation des droits de l'homme en Algérie. L’autonomie des droits de l’homme, les enjeux nationaux, maghrébins, méditerranéens et internationaux, le face-à-face entre la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme et le FFS étaient, hier, les principaux axes de la conférence de presse animée par Me Hocine Zehouane, président de la LADDH en son siège à Alger. D’emblée, le conférencier a affirmé que l’indépendance, l’insoumission, l’autonomie, la solidarité et la coopération, sont des valeurs fragiles, ne sont pas exemptes d’ambivalence et d’ambiguïté et ont en tout temps fait l’objet de dénaturation et de manipulations de la part de certaines puissances. L’orateur a ajouté que « l’Algérie fait l’objet d’opérations concertées afin d’instrumentaliser les droits de l’homme au service d’intérêts claniques sur le plan interne et de puissances occultes et ramifiées à l’extérieur ».

Au niveau national, « le FFS visait à s’emparer de la direction de la ligue au lendemain de mon installation. Les responsables de ce parti politique ont tout fait pour étouffer la voix de la ligue en fournissant des informations fausses et erronées notamment à l’étranger a-t-il affirmé. Dans le même contexte, le président de la LADDH a tenu à préciser que « le FFS ne désarme pas, il se trouve aujourd’hui en accointance avec des réseaux d’intérêts à l’extérieur pour briser la nouvelle orientation de la ligue qui proclame l’intangibilité de son autonomie, la rationalisation du discours et la refondation des droits de l’homme à l’échelle universelle ». Pour lui, « le maître d’œuvre de cette campagne se trouve être le Marocain de nationalité française Driss El-Yazami, secrétaire général de la Ligue internationale des droits de l’homme. Ce dernier a abrité une cellule spéciale avec à sa tête un neveu d’Aït Ahmed, Yahia Assam, dès 2001 avec mission de préparer la mainmise sur la ligue à Alger ».

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant