ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Les intempéries font 16 morts en Algérie

 
Plus d’une quinzaine de personnes ont trouvé la mort en Algérie suite aux graves intempéries qu’ont subies plusieurs wilayas du pays.
lundi 14 septembre 2009.

Les intempéries font 16 morts en Algérie. Au moins 16 personnes ont trouvé la mort et 18 autres ont été secourues en Algérie par la Protection civile. Tel est le nouveau bilan des dernières intempéries, communiqué hier par la Protection civile. « Durant la nuit de samedi à dimanche, nous avons enregistré cinq nouveaux décès. Le premier est un vieil homme dont le camion a été emporté par les crues d’un oued, dans la wilaya de Biskra dans le sud de l’Algérie. Trois autres personnes ont trouvé la mort à M’sila, après avoir été surprises par les eaux de l’oued Slimane. » Il s’agit d’un homme de 72 ans dont le véhicule a été emporté par les eaux de l’oued Debdeba, au niveau de la RN46. Deux enfants de 7 et 3 ans ont été également repêchés du même oued », explique Mohamed Medjkane, chargé de la communication au niveau de la Protection civile. Selon lui, une cinquième victime, un enfant de 8 ans, a été repêchée du lit d’un oued à Metlili, dans la wilaya de Ghardaïa. Dans un précédent bilan communiqué samedi dernier, la Protection civile avait annoncé le décès de 11 personnes depuis le début des intempéries, le 9 septembre dernier. Les décès ont été enregistrés selon notre interlocuteur, dans les wilayas d’El Bayadh, Laghouat et Ghardaïa.

En outre, les services de la Protection civile sont intervenus dans plusieurs régions d’Algérie pour sauver de nombreux citoyens. « La Protection civile a sauvé 18 personnes d’une mort certaine dans la wilaya de Béchar (8), Laghouat (7), Tlemcen, Naâma et El Baydh (1 personne chacune) », souligne-t-il encore. « Nous avons enregistré des pluies torrentielles qui sont généralement dangereuses quand la terre est sèche. Mais l’imprudence des citoyens est à l’origine de la hausse du nombre de victime », explique M. Medjkane. La Protection civile conseille plus de prudence aux citoyens, en particulier aux enfants des zones rurales qui se rendent à l’école à pied : « Il ne faut pas que les gens s’aventurent à traverser les oueds en furie et les ponts menacés. Les enfants des zones rurales doivent également éviter de marcher le long des lits des oueds. » Les dernières intempéries ont engendré également des dégâts matériels, qualifiés de légers par le responsable de la Protection civile. Ce service, indique encore M. Medjkane, a procédé à la réquisition des moyens humains dès l’annonce par l’Office national de la météorologie (ONM) de son bulletin spécifique. « Chaque unité territoriale travaille avec deux équipes, et cela jusqu’au passage définitif du danger », fait-il savoir. Même s’il y a eu une amélioration des conditions atmosphériques ces dernières heures, la Protection civile recommande toujours la prudence aux citoyens. D’autant plus qu’un mauvais temps affectera, selon un dernier bulletin de l’ONM, plusieurs régions du pays à partir d’aujourd’hui.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après El Watan