ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie coopère avec les inspecteurs de l’AIEA

 
L’Algérie coopère pleinement avec les inspecteurs de l’AIEA dans le cadre de ses recherches nucléaires civiles selon le ministre Chakib Khelil.
vendredi 25 septembre 2009.

L'Algérie coopère avec les inspecteurs de l'AIEA. « L’Algérie a signé le traité de non-prolifération et elle a déjà soumis à l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) son souhait de signer le protocole additionnel », a indiqué le ministre de l’Energie et des Mines en marge de la présentation du programme indicatif d’approvisionnement national en gaz naturel pour la décennie 2009-2018. Le ministre, qui était interrogé sur la signature du protocole additionnel du traité de non-prolifération, a indiqué que l’Algérie « est en train de mettre en place les mesures qui permettraient de signer le protocole additionnel ».

« L’Algérie est soumise à toutes les inspections de l’AIEA. Tout le monde sait que nous sommes transparents et que nous sommes ouverts à toute inspection, ce qui n’est peut-être pas le cas de beaucoup de pays qui s’érigent en juges des autres », a ajouté M. Khelil. « Certains devraient peut-être désarmer parce que dans le cadre de ce traité de non-prolifération, le quiproquo c’est quoi ? Ceux qui n’ont pas les armes atomiques signent le traité de non-prolifération, mais en échange ceux qui ont l’arme atomique éliminent les armes atomiques », a estimé le ministre.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après El Watan