ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

La rentrée universitaire en Algérie le 4 octobre

 
La date de le rentrée universitaire en Algérie est fixée pour le dimanche 4 octobre selon le ministère de l’Enseignement supérieur.
vendredi 25 septembre 2009.

La rentrée universitaire en Algérie le 4 octobre. La rentrée universitaire de cette année en Algérie s’annonce difficile et compliquée vu que le secteur endure des déficiences tant sur le plan des infrastructures que pédagogique. Adoption du nouveau week-end en Algérie, généralisation du système LMD, grogne des syndicats, surcharge des classes et des résidences universitaires… la rentrée universitaire de cette année ne s’annonce pas de tout repos. Tant pour les responsables du secteur que pour les enseignants et les étudiants. Avec plus d’un million inscrits, qui devront rejoindre les bancs de l’université le 4 octobre prochain, cette rentrée s’annonce difficile et compliquée vu que le secteur endure des déficiences tant sur le plan des infrastructures que pédagogique. La rentrée de cette année est marquée par l’adoption du week-end semi-universel. Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Rachid Harraoubia, a été le premier responsable à avoir tranché sur cette question en annonçant en août dernier que « le vendredi restera un jour de repos officiel, alors que le samedi sera une journée ordinaire de repos ».

Les étudiants observeront donc deux jours de repos au lieu d’une journée et demi, comme c’était le cas les années précédentes. Dans le souci d’achever le programme dans les délais, le ministre a ordonné aux chefs des établissements d’enseignement supérieur « de s’organiser selon ce nouveau week-end, revoir leur planning pour bien gérer la situation et récupérer les cours dispensés jeudi dans l’ancien système ». Comme chaque année, l’orientation des nouveaux bacheliers pose problème. Plusieurs étudiants ont exprimé leur mécontentement, jugeant que les filières auxquelles ils sont affectés ne correspondaient pas à leur choix (celui mentionné sur la fiche de vœux). Un état de fait qui a poussé beaucoup d’entre eux à faire des recours et d’autres à demander carrément des transferts, surtout parmi les étudiants affectés dans le nouveau système LMD. Une chose est sûre, les universités d’Algérie risquent de connaître une nouvelle agitation à cause des recours et des transferts. La généralisation du système LMD (Licence-Master-Doctorat) dans les universités algériennes est également un autre fait marquant pour la rentrée prochaine. Le gouvernement est déterminé à introduire ce système dans toutes les universités du pays malgré les mouvements de protestation enclenchés plusieurs fois par les étudiants afin de l’annuler.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après Le Jour d’Algérie