ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie qui gagne

 
La qualification de l’équipe d’Algérie à la Coupe du monde de football 2010 a déclenché un tsunami de joie et de fierté nationale chez les Algériens.
vendredi 20 novembre 2009.

L'Algérie qui gagne. C’est un grand ouf de soulagement que des millions d’Algériens ont poussé hier au sifflet final de cette qualification historique de l’Algérie à la Coupe du monde de football 2010 en Afrique du Sud. C’est magique ce qui nous arrive ! Aller en Coupe du monde et battre presque chez lui, du moins sur les bords du Nil, des Egyptiens aux prétentions pharaoniques… Nos valeureux jeunes l’on fait de fort belle manière. Ils ont donné une belle leçon de solidarité et de courage à toute épreuve à leurs adversaires du jour. Et d’épreuves, Dieu quelles furent dures celles que nos dignes représentants ont endurées en terre égyptienne ! C’est cette rage de vaincre, cette volonté inébranlable de résister face l’adversité qui rend cet exploit tout simplement magnifique. Il fallait le faire ! Les Ziani, Antar, Bezzaz et autres Chaouchi, Gaouaoui et Meghni nous ont rappelé les grandes qualités de l’Algérien : celle du combattant qui ne s’avoue jamais vaincu et qui ne courbe pas l’échine face aux adversaires. Ils nous réconcilient avec nos valeurs légendaires d’hommes libres et fiers qui n’acceptent pas les rôles peu glorieux de figurants et d’intermittents des spectacles.

Nos joueurs nous réinstallent dans la posture de gagneurs. La hargne et la ténacité dont ils ont fait preuve hier sur le terrain devraient servir de carburant moral pour hisser très haut l’Algérie qui gagne. Cette Algérie qui divorce avec les défaites, les échecs et les déconvenues qui ont jalonné son évolution vers un pays moderne où il fait vraiment bon vivre à tous points de vue. Quand en voit nos Verts aussi bien mûrs, quand on voit l’explosion de joie dans les quatre coins du pays, on ne peut s’empêcher en ces temps d’euphorie nationale de penser au reste. C’est-à-dire à l’état d’un pays qui a toutes les chances et les ressources du monde pour réussir sa mue en une nation soudée, résolument tournée vers la modernité et la démocratie. L’Algérie des Ziani, Halliche, Bouguera et Matmour mérite largement mieux que d’être une terre qui fait fuir ses enfants. C’est un pays de vie, de vitalité et de chaleur humaine qui ne s’accommode pas avec la tristesse et les échecs recommencées. Ces joueurs ont prouvé brillamment qu’on peut hisser les couleurs nationales très haut que ne l’ont pu nos politicards de salon. Il serait suicidaire de ne pas capter et bien interpréter ce message de cette bande de jeunes, heureux tout simplement d’être ensemble et de partager un idéal qui sied à leur talent : faire gagner l’Algérie. Et ils l’ont fait de manière magistrale !

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après El Watan