ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Le drapeau de l’Algérie brûlé en Egypte

 
Le drapeau de l’Algérie a été brûlé en Egypte par des manifestants égyptiens qui appellaient à l’expulsion des Algériens installés en Egypte.
lundi 23 novembre 2009.

Le drapeau de l'Algérie brûlé en Egypte. Après l’attaque contre l’ambassade d’Algérie au Caire, des manifestants égyptiens – en colère après la disqualification de leur équipe de football de la Coupe du monde dans un match décisif contre l’Algérie – se sont regroupés hier au centre de la capitale où ils ont brûlé, une nouvelle fois, le drapeau de l’Algérie au su et au vu de tout le monde. Aucun média égyptien n’a trouvé cet acte répréhensible. Outre l’atteinte aux symboles de la nation algérienne, les manifestants égyptiens demandent encore de rompre les relations avec l’Algérie. La campagne médiatique contre l’Etat et le peuple algérien est loin de s’estomper. Des journaux et des chaînes satellitaires continuent de chauffer la rue égyptienne, excitant à la violence. Les Algériens, qui sont sur le territoire égyptien, vivent tous dans la peur. Plusieurs d’entre eux ont subi des agressions physiques et verbales.

Dans un entretien accordé à El Watan, l’ambassadeur d’Algérie au Caire affirme que la situation est encore plombée en Egypte et que les ressortissants algériens vivent sous la menace. « Deux étudiants algériens ont été agressés aujourd’hui (hier, ndlr) dans la ville d’Alexandrie. Nous avons vite alerté les services de sécurité et les autorités égyptiennes. Nous avons effectué plusieurs interventions suite à des appels de nos ressortissants qui se sont sentis menacés. Dieu merci, nous avons réussi à intervenir à temps », a-t-il souligné. L’ambassade d’Algérie reste sous haute surveillance en raison de la crainte de nouvelles attaques. Plusieurs ressortissants algériens ont quitté l’Egypte de peur d’être agressés. Si l’ambassade dit n’avoir pas de chiffres, certaines sources affirment que des dizaines d’Algériens sont arrivés hier à Alger. Des enseignants algériens, qui devaient rentrer en Algérie aujourd’hui, se trouvent bloqués au Caire, ne pouvant plus quitter leur hôtel. Des étudiants algériens ont également lancé un appel de détresse à travers une lettre adressée au président de la République afin qu’il leur vienne en aide. L’ambassadeur d’Algérie au Caire précise qu’il fait, à son niveau, tout le nécessaire pour assurer la sécurité des Algériens se trouvant en Egypte.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après El Watan