ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Deux officiers de l’armée assassinés en Algérie

 
Un commandant de l’armée et un colonel du DRS ont été assassinés dans la wilaya de Béjaia en Algérie lors d’une opération antiterroriste.
vendredi 15 janvier 2010.

Deux officiers de l'armée assassinés en Algérie. Le commandant du secteur militaire de la wilaya de Béjaïa, El Hadj Bouamama, ainsi qu’un colonel du DRS, sont morts ce mercredi aux alentours de 19 heures, au cours d’un accrochage avec un des rescapés d’un groupe terroriste, à Allaghene, commune de Tazmalt, une localité située à près de 90 kilomètres du chef-lieu de wilaya de Béjaia, au nord de l’Algérie. Selon des informations que nous avons pu obtenir auprès de plusieurs sources sécuritaires, les deux officiers sont morts au moment où ils se rapprochaient d’un terroriste blessé qui a fait exploser la ceinture d’explosifs qu’il dissimulait sous ses vêtements. Pour rappel, dans la nuit de mardi 12 au mercredi 13, des éléments des services de sécurité avaient tendu une embuscade à Aftis, commune de Boudjellil, à un groupe terroriste qui se déplaçait à bord d’une Renault Clio Classic.

Lors de cette opération qui avait abouti à l’élimination de deux dangereux terroristes morts carbonisés dans leur voiture, deux autres éléments ont pu fuir profitant de l’obscurité et de la présence d’une famille arrivée dans un véhicule, chose qui n’a pas permis aux policiers de tirer de peur de commettre l’irréparable. Fuyant à travers les vergers de la localité, les deux terroristes ont traversé l’oued Soummam pour aboutir sur l’autre rive et se réfugier dans le poulailler d’une ferme de Tavlazt. Repérés le lendemain et signalés aux autorités, les deux terroristes ont énergiquement riposté à l’arrivée des forces combinées de lutte antiterroriste. Au cours de l’intense échange de tirs qui a suivi, l’un des deux terroristes a été abattu et l’autre blessé. C’est au moment où le commandant du secteur militaire, accompagné d’un colonel du DRS et d’un officier de la gendarmerie, s’est rapproché du blessé que celui-ci a fait actionner la ceinture d’explosifs dissimulée sous ses vêtements.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après El Watan