ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

La lutte contre le terrorisme est une priorité pour l’Algérie

 
Le ministre Mourad Medelci a rappelé l’engagement de l’Algérie dans la lutte contre le terrorisme lors d’un entretien sur Canal Algérie.
mercredi 20 janvier 2010.

La lutte contre le terrorisme est une priorité pour l'Algérie. Le ministre des Affaires étrangères n’a pas raté sa sortie médiatique sur Canal Algérie avant-hier pour évoquer nombre de dossiers et de points chauds de la diplomatie algérienne. Dans « Questions d’Actu », animée par Ahmed Lahri, Mourad Medelci a été concis et ferme sur des axes et prolixe sur d’autres. Les questions de la lutte antiterroriste en Algérie et du Sahel ont mérité d’être soulignées, surtout lorsqu’il met en relief « l’expérience algérienne qui a démontré que la coopération sur le plan sécuritaire marche avec tous les pays ». Sur ce chapitre précisément, le ministre a relevé la dernière résolution onusienne (1904) sur le refus de tout Etat de payer une rançon à un groupe terroriste. « Cette proposition a été soutenue de manière constante par l’Algérie », a-t-il répété. Et particulièrement lorsqu’il s’agit d’une région comme le Sahel « dont les populations vivent des difficultés de stabilité et de sécurité à travers les 3 700 km ».

Pour le ministre, « les solutions doivent être traitées de manière globale en offrant d’abord à ces populations un cadre de vie décent ». Mourad Medelci n’a pas nié que sur ce front les choses se gâtent. Il a évité soigneusement l’évaluation de ce vaste ensemble régional sur le plan sécuritaire même s’il s’est contenté de dénoncer « la prise d’otages comme inacceptable ». Ce dossier, aux forts accents sécuritaires, est relié à l’autre mesure draconienne de fouille et de contrôle aux frontières qu’ont prise les Etats-Unis et pour lequel le ton du ministre n’a pas dépassé la protestation médiatique. « Ces mesures ont été prises sans la consultation de l’Algérie ni même une négociation avec notre passé », déclara le ministre en signalant que « l’Algérie n’a pas de leçons à recevoir sur le plan de la lutte antiterroriste ».

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant