ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

La grève se poursuit dans le secteur de la santé en Algérie

 
Les professionnels du secteur de la santé publique en Algérie ont décidé de poursuivre leur mouvement de grève.
dimanche 21 février 2010.

La grève se poursuit dans le secteur de la santé en Algérie. Les praticiens généralistes et spécialistes de la santé publique en Algérie sont décidés à poursuivre leur mouvement de grève et à rester solidaires jusqu’à la satisfaction pleine et entière de leurs revendications. Un sit-in aura lieu mercredi prochain devant la présidence de la République. C’est ce qu’ont déclaré, hier, les présidents des deux syndicats des praticiens et des praticiens spécialistes de la santé publique, lors d’une conférence de presse animée conjointement à Alger. Le Dr Yousfi est revenu sur l’invitation, par le département de M. Saïd Barkat, du Syndicat national des praticiens spécialistes de la santé publique (SNPSSP) pour une réunion de conciliation au siège du ministère jeudi dernier. « On est réjoui de cette ouverture de dialogue, mais on déplore ce retard et on insiste sur la participation de nos compagnons de lutte (le SNPSP, NDLR) », a-t-il déclaré.

Le président du SNPSSP a affirmé que « ce mouvement de grève ne s’arrêtera que s’il y a solution aux problèmes des deux corps », praticiens et praticiens spécialistes de la santé publique. Le Dr Yousfi a annoncé qu’une autre réunion de conciliation aura lieu demain au niveau du ministère de la Santé, afin de continuer les négociations sur les quatre points de la plate-forme de revendication. Et d’ajouter que « quels que soient les résultats des négociations, les actions sur le terrain continueront jusqu’à une sortie de crise effective pour les deux syndicats ». Un sit-in aura lieu mercredi prochain devant la présidence de la République, a encore annoncé le conférencier. De son côté, le président du Syndicat national des praticiens de la santé publique (SNPSP), Dr Lyes Merabet, a salué l’initiative de la tutelle d’ouvrir le dialogue malgré le retard. Il espère que les choses se feront d’une manière rapide afin de débloquer la situation et trouver une solution à cette « crise que vit la santé publique en Algérie ».

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant