ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Farouk Ksentini défend la situation des droits de l’homme en Algérie

 
Farouk Ksentini estime que la situation des droits de l’homme en Algérie est meilleure que celle présentée par le département d’Etat américain.
lundi 15 mars 2010.

Farouk Ksentini défend la situation des droits de l'homme en Algérie. Les défenseurs algériens des droits de l’homme sont unanimes à s’indigner contre le rapport 2009, que vient de publier le département d’Etat américain sur la situation des droits de l’homme en Algérie. « De quel droit ces Américains se permettent-ils de juger la planète entière, alors qu’ils ne se jugent jamais eux-mêmes ? » s’interroge M. Hocine Zehouane, président de la Ligue algérienne des droits de l’homme (LADDH), qui relève, au passage, que le rapport établi par le département d’Etat américain traite en fait de « généralités ». Contacté par nos soins, Me Zehouane Farouk estime que les droits de l’homme sont « stationnaires ». D’où sa conviction de la nécessité de la « refondation » des droits de l’homme à l’échelle planétaire. De son côté, le président de la Commission nationale consultative pour la promotion et la protection des droits de l’homme (CNCPPDH), Me Farouk Ksentini, n’y va pas avec le dos de la cuillère pour affirmer que le rapport américain est « volontairement orienté contre l’Algérie ».

« Je suis scandalisé, abasourdi de lire ce rapport inadmissible. C’est un rapport agressif contre notre pays », s’indigne Me Ksentini, joint hier par téléphone, soulignant que son organisation répondra publiquement à cette « attaque » une fois ledit rapport sera étudié par le conseil national de la CNCPPDH. Me Ksentini dit toutefois que le présent rapport ne l’étonne pas outre mesure, lorsqu’on sait que les Etats-Unis n’ont auparavant pas hésité à inclure l’Algérie dans leur liste noire des pays à risque. Le président de la CNCPPDH considère que l’Etat américain a des velléités économiques derrière ce rapport. « Je soupçonne des considérations économiques », a-t-il souligné. Me Ksentini regrette enfin que le rapport américain se base, vraisemblablement, sur des informations émanant de certaines parties internes, leur objectif étant de dénigrer l’Algérie.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant