ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Khalifa sera extradé en Algérie

 
Abdelmoumen Khalifa pourrait être prochainement extradé en Algérie après la décision du ministère britannique de l’Intérieur.
jeudi 29 avril 2010.

Khalifa sera extradé en Algérie. Après de nombreux reports, le ministère britannique de l’Intérieur a fait connaître, hier, sa décision d’autoriser l’extradition vers l’Algérie de l’ancien homme d’affaires Abdelmoumen Khalifa, condamné par contumace à la perpétuité par le tribunal criminel de Blida, en mars 2007, pour plusieurs « crimes » en relation avec la gestion de la caisse principale d’El Khalifa Bank. « Le ministre de l’Intérieur a décidé, mercredi, d’ordonner l’extradition de Abdelmoumen Khalifa », a indiqué la porte-parole du Home Office britannique, précisant qu’une lettre expliquant les raisons de cette décision a été envoyée aux avocats de Khalifa. La lettre du Home Office, dont une copie a été obtenue par l’AFP, précise que le ministre de l’Intérieur, Alan Johnson, « a conclu que rien ne l’empêchait d’ordonner l’extradition de M. Khalifa » en vertu de la loi sur l’extradition de 2003, après avoir « examiné avec soin » toutes les requêtes.

Le ministère y souligne avoir reçu des « garanties » du gouvernement algérien, en particulier au sujet de la peine maximale encourue par M. Khalifa, à savoir la prison à vie. « La peine de mort pour des infractions économiques a été abolie en novembre 2001. Il ne risque par conséquent pas la peine capitale », est-il relevé dans la lettre, où il est précisé qu’aucune condamnation à mort n’a été appliquée en Algérie depuis 1993. « Etant donné les faits, les circonstances et l’exposition du dossier, le ministre pense que les autorités algériennes sont parfaitement conscientes (du fait) que l’affaire de M. Khalifa sera suivie de près en contrepartie », préviennent les auteurs du courrier. Toutefois, l’extradition de l’ancien patron de l’empire Khalifa ne devrait pas intervenir dans l’immédiat dans la mesure où il a encore la possibilité de faire appel de la décision du ministère britannique de l’Intérieur. Pour cela, il dispose d’un délai de 14 jours pour engager une procédure dans ce sens. A ce propos, l’avocate de M. Khalifa, Anita Vasisht, a annoncé hier son intention de faire appel. Une initiative qui aura pour effet de suspendre la procédure d’extradition de son client.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après El Watan