ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Des ONG déplorent la situation des droits de l’homme en Algérie

 
Plusieurs ONG ont appelé l’UE à aborder la question des droits de l’homme en Algérie avec les autorités algériennes.
mercredi 16 juin 2010.

Des ONG déplorent la situation des droits de l'homme en Algérie. Dans la relation entre l’Algérie et l’Union européenne, la dimension économique est dominante. Au plan politique, ainsi que l’indiquait récemment une source membre de la délégation algérienne, présente depuis hier au Luxembourg, pour le 5ème conseil d’association, les choses sont officiellement au beau fixe. La source en question a souligné que le dialogue politique entre l’Algérie et l’Europe « se déroule bien » et qu’il « n’y a pas de gros problèmes ». C’est sur ce terrain, devenu il est vrai particulièrement « calme » ces dernières années, que la Ligue Algérienne pour la Défense des Droits de l« Homme (LADDH), le Collectif des familles de disparu(e)s en Algérie (CFDA), la FIDH et Organisation Mondiale Contre la Torture (OMCT) ont décidé d’intervenir sous forme de « lettre ouverte ». Une « intrusion » qui critique la situation des droits de l’homme en Algérie et reproche à l’Union européenne de ne pas trop s’y intéresser.

La « lettre ouverte » exprime ses « vives préoccupations » sur la situation des droits de l’homme en Algérie et rappelle à l’Union européenne que la « réalisation effective des droits de l’Homme est non seulement une priorité de la politique extérieure de l’Union européenne (UE) ». Dressant un tableau critique de la situation des droits de l’homme et des libertés syndicales en Algérie, les organisations concernées reprochent, implicitement à l’Union européenne, d’occulter les aspects politiques et notamment ceux relatifs aux droits de l’homme. Les organisations des droits de l’homme ont souvent critiqué le fait que l’article 2 de l’accord d’association ne se traduise pas de manière effective et soit relégué au second plan par rapport aux relations économiques.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran