ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Onze gendarmes assassinés dans le sud de l’Algérie

 
Onze gendarmes gardes-frontières ont été assassinés par des terroristes islamistes dans une embuscade à Tamanrasset au sud de l’Algérie.
jeudi 1er juillet 2010.

Onze gendarmes assassinés dans le sud de l'Algérie. La région de Tinzaouatine, située dans la wilaya de Tamanrasset, à environ 40 km de la frontière entre l’Algérie et le Mali, a été le théâtre d’une violente embuscade tendue, tôt dans la matinée d’hier, à une colonne de gendarmes gardes-frontières, par les éléments d’Al Qaîda au Maghreb islamique, menés par le nommé Abou Zeïd, un émissaire de l’émir Abou Mosaâb Abdelouadoud, apprend-on de sources bien informées. L’on saura que 11 gardes-frontières, formant une colonne qui était de passage dans cette région de l’extrême sud de l’Algérie, ont été tués lors de cette attaque, alors que deux véhicules blindés de type 4x4 ont été brûlés et un important lot d’armes et de munitions volés.

Des sources affirment que l’attaque a été d’une rare violence. Les GGF, surpris dans un déluge de feu qui a vu même l’utilisation de lance-roquettes, n’ont pas eu le temps de riposter. Le groupe terroriste, dont le nombre d’éléments demeure inconnu, s’est introduit à partir de la région nord du Mali, dans laquelle il s’est retranché après avoir accompli cet attentat. Ce dernier semble être minutieusement préparé au vu de la célérité avec laquelle l’attaque a été perpétrée. L’on ignore encore s’il y a eu des blessés ou des rescapés parmi les gardes-frontières, victimes de l’attentat le plus meurtrier commis dans cette région du sud de l’Algérie depuis plusieurs mois.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après El Watan