ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Des boissons contrefaites vendues en Algérie

 
Des centaines de personnes sont admises chaque année aux urgences à travers l’Algérie suite à la consommation de boissons gazeuses contrefaites.
jeudi 8 juillet 2010.

Des boissons contrefaites vendus en Algérie. Selon une source proche du Centre national du contrôle de la qualité et de l’emballage, CACQE, près d’un million de litres de boissons gazeuses non identifiées circulent chaque année au niveau des différentes wilayas d’Algérie. Souvent, il s’agit d’usines clandestines qui utilisent certaines marques de boissons gazeuses très connues afin de faire écouler leurs produits « contrefaits » sur le marché local. Une arnaque qui marche très bien d’autant que de grosses sommes sont retirées de ce commerce illégal. Des bouteilles de 1, 1,5 et 2 litres ne portant aucune mention ni même le nom de la société, ni du produit sont vendues en toute liberté dans certains fast-foods d’Algérie. On les trouve également dans certaines épiceries, et même dans les restaurants. Le danger est grand, car la santé des consommateurs est mise en jeu, surtout durant la période d’été où la consommation de boissons gazeuses est triplée. Le risque d’intoxication est très probable dans ce genre de situation, il se peut même que des consommateurs perdent la vie en buvant de telles boissons qui échappent au contrôle de la CACQE, et même des laboratoires de contrôle des produits alimentaires.

Les répercussions sont graves. Chaque année, des centaines de personnes sont admises aux urgences et ce, à cause des boissons gazeuses contrefaites commercialisées en Algérie. Les arnaqueurs ne reculent devant rien et sont prêts à produire toutes sortes de boissons contrefaites afin de s’enrichir davantage. Même la vie des consommateurs ne vaut rien pour eux, car le gain tiré de cette pratique déloyale est très important. Certaines marques de boissons gazeuses très connues au niveau du marché national et qui carburent durant l’été sont soigneusement copiées par ces usines clandestines. Ils utilisent le même nom commercial, à travers des bouteilles presque identiques comme celles utilisées par les vrais opérateurs économiques. Il s’agit là de vrais professionnels de la contrefaçon, des spécialistes de l’arnaque. Certes, beaucoup d’escrocs ont été arrêtés durant ces cinq dernières années, certains ont écopé de peines lourdes pour avoir utilisé, voire copié des marques à des fins financières. Des dizaines d’usines ont également été démantelées qui servaient comme lieu de fabrication de boissons contrefaites. A Alger seules huit usines clandestines ont été découvertes et fermées en quatre ans. D’autre part, selon le représentant des sociétés des boissons gazeuses en Algérie, seuls 500 opérateurs économiques sur 1000 sont de vrais professionnels, ce qui signifie que seule la moitié des sociétés produisent des boissons gazeuses de qualité.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Jour d’Algérie