ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Les consultats de France en Algérie épinglés

 
Les consultats de France en Algérie ont été épinglés par la Cimade qui déplorent le taux élevé des refus de visas d’entrée en France pour les Algériens.
mardi 13 juillet 2010.

Les consultats de France en Algérie épinglés. Le rapport « visa refusé » de la Cimade, qui accable les consulats de France en Algérie sur le taux trop élevé des refus de visa, oblige les responsables de l’ambassade de France à Alger à s’expliquer. Elle justifie le constat en évoquant le risque migratoire. Ce taux reste élevé en raison du risque de détournement de l’objet du visa soit pour rester illégalement en France, soit pour profiter indûment de prestations médicales », estime le consul de France à Alger, Michel Dejaegher, lors d’une conférence de presse animée hier à Alger. Selon lui, « le risque n’est pas théorique ». « Chaque jour, des préfectures prennent contact avec le consulat pour signaler le dépôt d’une demande de titre de séjour par des ressortissants algériens auxquels le consulat avait délivré un visa pour une courte visite familiale. Chaque semaine, les hôpitaux nous signalent des impayés. Ce point a été évoqué lors des négociations récentes de l’accord bilatéral sur la sécurité sociale. Le consulat doit en tenir compte dans son appréciation des risques de fraude », explique-t-il.

Ensuite, le consul général de France en Algérie, qui trouve le rapport de la Cimade « élogieux », confirme et reconnaît la véracité des chiffres contenus dans ce document, publié jeudi 8 juillet 2010. « En effet, le taux moyen de refus pour l’ensemble des nationalités tourne autour de 10%, alors qu’il était de 10,84% en 2009. A Alger, il était en mai 2010 de 27,07%. En 2006 et en 2009, les taux de refus de visa étaient respectivement de 43,98 et de 29,68% en 2009 », déclare-t-il. En 2010, la situation s’est améliorée. « Ce taux de refus ne doit pas éclipser le taux de délivrance de visa, qui était de 72,93% en mai 2010 », dit-il. Et d’ajouter : « Le taux de visas de circulation obtenus par les Algériens en 2009 était de 31,98%, alors qu’il était de 27,98% en 2008 et de 21,87 en 2007. » Selon lui, le consulat de France à Alger a délivré, en 2009, 24 448 visas à entrées multiples d’une durée de validité d’au moins un an.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après El Watan