ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Les suicides en hausse en Kabylie

 
Le phénomène du suicide prend de plus en plus de l’ampleur dans la région de la Kabylie notamment la wilaya de Tizi Ouzou.
jeudi 26 août 2010.

Les suicides en hausse en Kabylie. En effet, il ne se passe un jour sans que l’on fasse état d’un cas de pendaison par ci ou par là. La wilaya de Tizi Ouzou en Kabylie vit au rythme insoutenable des suicides depuis quelques années. En fait, la sonnette d’alarme a été tiré il y a quand même un bail. Mais en vain, puisque cela n’a nullement empêché l’hémorragie de se poursuivre. Avant-hier d’ailleurs l’on a fait état d’un nouveau cas, cette fois du côté de Larbâa Nath Irathen. En réalité, aucune région des quatre coins de la wilaya n’est épargnée. Azazga, Bouzguene, Ain El Hamam, Tizi Rachid, Tigzirt, Ouaguenoun, Draâ El Mizan…ont été un jour, le théâtre d’un cas “qui a mis fin à ses jours”. Beaucoup d’encre et de salive ont coulé pour tenter de cerner ce véritable fléau.

Plusieurs explications ont été avancées ainsi pour expliquer le pourquoi de la chose. Les spécialistes parlent des raisons psychiatriques et sociales. Il est vrai, en effet que la wilaya de Tizi Ouzou est la plus exposée à la misère et au marasme sociaux. Le chômage dans la région est monnaie courante. La jeunesse se retrouve ainsi livrée à elle-même sans aucune perspective qui puisse éclaircir un lendemain déjà sombre. C’est dire qu’il faudra améliorer la situation sociale de la population pour espérer freiner un tant soit peu l’avancement affolant du phénomène de suicide en Kabylie. Cela dit, le social et la précarité lui relevant n’explique pas tout. Des études disent en effet que beaucoup de victimes terrassées par le fléau présentent des antécédents psychiatriques. Les petits chagrins relatifs à la situation amoureuse sont également cités pour expliquer le phénomène. Cette dernière donne concerne surtout la classe juvénile. Sinon, des personnes de tout age peuvent être " tentées " par le suicide. Des pères et des mères de famille ont déjà passé à l’acte à Tizi Ouzou. La wilaya de Tizi Ouzou doit absolument redoubler d’efforts et de vigilance afin de contrecarrer ce phénomène qui endeuille des familles entières chaque jour davantage.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après La Dépêche de Kabylie