ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Les non-jeûneurs risquent trois ans de prison en Algérie

 
La justice dérape encore une fois en Algérie où deux non-jeûneurs de Aïn El Hammam en Kabylie risquent trois de prison ferme.
mercredi 22 septembre 2010.

Les non-jeûneurs risquent trois ans de prison en Algérie. Les deux non-jeûneurs de Aïn El Hammam en Kabylie ont été jugés hier par le tribunal de la même ville pour « atteinte et offense à l’un des préceptes de l’islam ». Le représentant du ministère public a demandé la peine de trois de prison ferme à l’encontre des prévenus F. Saïd (34 ans) et H. Hocine (47 ans). Pour rappel, ils ont été arrêtés le 12 août dernier par la police de Aïn El Hammam (nord de l’Algérie) qui les avait surpris en train de boire de l’eau. Alors que les deux mis en cause n’ont pas nié les faits tout en se réclamant de confession chrétienne, avant de soutenir devant le tribunal qu’ils sont de fait dans leur droit en n’observant pas le ramadhan.

Quant à la défense, constituée par un collectif d’avocats dont Maître Mokrane Aït Larbi, elle s’est appuyée sur le fait qu’aucune loi algérienne n’oblige les citoyens à observer le ramadhan, tout en réfutant l’application de l’article 144 bis du code pénal dans ce cas. Ledit article 144 bis prévoit une peine de prison de 3 à 5 ans contre quiconque « offense le Prophète et les Envoyés de Dieu ou dénigre le dogme ou les préceptes de l’Islam, que ce soit par voie d’écrit, de dessin, de déclaration ou autre ». Le procureur a requis la peine de 3 années d’emprisonnement contre les prévenus. Le verdict a été mis en délibéré et sera rendu le 5 octobre prochain.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jour d’Algérie