ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Le HCI s’oppose à l’abolition de la peine de mort en Algérie

 
Le Haut conseil islamique (HCI) a réaffirmé hier son opposition à l’abolition de la peine de mort en Algérie.
mercredi 13 octobre 2010.

Le HCI s'oppose à l'abolition de la peine de mort en Algérie. Le président du Haut conseil islamique (HCI), cheikh Bouamrane, veut mettre un terme définitif à la question de l’abolition de la peine de mort en Algérie, à laquelle appellent depuis un certain temps des ONG occidentales et les Nations unies. Interrogé sur le sujet, le cheikh, qui a animé hier, au forum d’El-Moudjahid, une conférence sur le thème : « La religion et la modernité dans l’espace musulman », a déclaré, sans ambages, que cette question a été tranchée depuis longtemps par l’islam. « Nous avons l’islam, donc je ne vois pas pourquoi on se demande encore quoi faire » a-t-il dit, non sans s’en prendre à « certains défenseurs des droits de l’homme », ainsi qu’à l’Organisation des Nations unies qui exerce un pressing sur les pays musulmans dont l’Algérie pour abolir la peine de mort.

Pour cheikh Bouamrane, l’ONU n’est autre que le « cancer des puissances qui veulent dominer le monde ». Il convient de rappeler que l’Algérie observe un moratoire sur les exécutions des peines de mort depuis 1993. Depuis, des condamnations sont toutefois régulièrement prononcées, (souvent par contumace), mais jamais exécutées.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant