ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

D’anciens terroristes arrêtés pour soutien au terrorisme en Algérie

 
D’anciens dangereux terroristes graciés ont été arrêtés par la police pour adhésion à un groupe terroriste près d’Alger en Algérie.
mercredi 10 novembre 2010.

D'anciens terroristes arrêtés pour soutien au terrorisme en Algérie. Grâce à une minutieuse enquête menée par la police judiciaire du Département du renseignement et de la sécurité (DRS), dépendant du ministère de la Défense, pas moins de sept individus impliqués dans des affaires de terrorisme ont été arrêtés. Les mis en cause, dont quatre sont des repentis, sont poursuivis pour plusieurs chefs d’inculpation, notamment pour adhésion à un groupe terroriste activant dans la banlieue Est d’Alger (nord de l’Algérie). Parmi ces derniers, figurent deux ex-émirs de la phalange « El Farouk » qui avaient, lors de la dernière décennie, semé la psychose parmi la population de la cité Bel-Air et les habitants de Bachjarah, à Alger. Lors de leur l’interrogatoire, les mis en cause ont reconnu s’être rencontrés à la mosquée El-Nasr et s’être organisés pour faire partie d’un groupe terroriste.

Ils ont, par ailleurs, avoué avoir eu l’intention d’attenter à la sécurité des citoyens et de commettre des actes de sabotage contre des entreprises publiques et privées en Algérie. Présentés devant procureur de la République du tribunal d’Hussein Dey, ils ont été placés sous mandat de dépôt et incarcérés à l’établissement pénitentiaire d’El-Harrach. Les principaux chefs d’inculpation retenus à leur encontre par le magistrat instructeur sont l’adhésion à un groupe terroriste activant à Alger ayant pour objectif de semer la terreur et créer un climat d’insécurité au sein de la population, et la confection et la diffusion de tracts subversifs. Il convient de signaler que ces individus avaient été déjà condamnés dans des affaires de terrorisme, mais ont pu bénéficier des dispositions de la concorde civile et de la charte pour la paix et réconciliation nationale. Ils étaient impliqués dans des attentats meurtriers perpétrés durant la période allant de 1993 à 1995, notamment avec l’assassinat de trois policiers et cinq citoyens.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant