ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Aboudjerra Soltani critique le Maroc

 
Le président du MSP Aboudjerra Soltani a dénoncé les crimes du Maroc contre les civils sahraouis au Sahara Occidental.
mercredi 29 décembre 2010.

Aboudjerra Soltani critique le Maroc. La visite du président du Mouvement de la société pour la paix (MSP), Aboudjerra Soltani, aux camps de réfugiés de Tindouf, a permis de lever le voile sur la position de ce dernier concernant le conflit du Sahara occidental qui oppose le Maroc et le Front Polisario. Celui-ci a en effet réitéré la position de son parti en faveur du droit du peuple sahraoui à l’autodétermination et à l’indépendance, précisant que cette position découle de celle adoptée par l’Algérie envers la question du Sahara occidental. M. Soltani qui s’exprimait lors d’un déjeuner offert en son honneur par le président de la RASD, Mohamed Abdelaziz, a indiqué que la position du MSP « n’a pas changé et ne changera pas » s’agissant du principe de l’autodétermination du peuple sahraoui à travers un référendum.

Les dernières sorties du vice-président du MSP, Abderrazak Mokri, et celles du parti islamiste marocain, le PJD ont soulevé des interrogations quant à la position réelle du MSP sur cette question. Pour rappel, lors d’une émission à la radio nationale Chaîne III, Mokri a répliqué à propos de ce conflit qui oppose le Front Polisario au Maroc depuis 35 ans, que cette question n’est pas dans les priorités du MSP tout en refusant de comparer ce dernier au conflit israélo-palestinien. Cette déclaration est confortée par celles du responsable du PJD (Parti de la justice et développement), affirmant sur le plateau de la chaîne satellitaire Al-Mustakilla que Soltani, qui était en séjour au Maroc, aurait exprimé son soutien aux visions marocaines sur ce dossier. En tout cas Aboudjerra Soltani a dénoncé « les crimes perpétrés par les autorités d’occupation marocaines contre les civils sahraouis » et ce, à travers les campagnes d’arrestations, menées notamment contre les défenseurs des droits humains, qui, a-t-il dit, « ne sont qu’un exemple des souffrances endurées par le peuple sahraoui ».

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant