ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Inquiétude en Algérie sur le sort de l’équipage du MV BLIDA

 
Les familles de l’équipage du vraquier battant pavillon algérien MV BLIDA qui a été victime d’un acte de piraterie se sont dites très inquiètes.
mardi 4 janvier 2011.

Inquiétude en Algérie sur le sort de l'équipage du MV BLIDA. Alors que deux femmes de marins déjà arrivées hier matin au siège d’IBC à Alger sont reçues par le directeur général de la filiale de la Cnan, un groupe de marins sont regroupés dehors. Encore sous le choc de la terrible nouvelle, ils expriment leurs inquiétudes pour leurs amis retenus en otages. « Nous sommes aussi leur famille, nous avons connu avec eux les mêmes conditions difficiles de la navigation pendant plusieurs mois loin de nos familles. Nous avons appris la nouvelle par la presse et nous sommes encore sous le choc », confie un marin venu de Dellys. En parlant des 17 marins du Blida, il ne peut s’empêcher, ainsi que ses compagnons de revenir sur les conditions de vie à bord des navires qui, selon eux, sont souvent insupportables. « Cela fait 25 ans que je sillonne les mers et les océans, et nous vivons toujours un quotidien ardu », dira le marin dont les déclarations sont approuvées par ses compagnons.

Quand les deux femmes de marins du Blida quittent le siège d’IBC après avoir été reçues par le directeur général de la filiale, les personnes regroupées près du siège s’écartent et les regardent s’éloigner, anéanties, et entourées de membres de leurs proches. « Les autres familles vont aussi venir aux nouvelles, elles habitent d’autres régions du pays, la plupart n’ont appris la triste nouvelle que ce matin », commente un marin. Les familles n’avaient en fait pu, hier, que glaner très peu d’informations de la direction de la filiale du fait que son premier responsable a expliqué qu’il était sans nouvelles du vraquier retenu par les pirates somaliens. « Nous n’avons, à ce jour, aucune nouvelle du vraquier et pas de contact avec les pirates. Nous avons toutefois pris immédiatement attache avec les familles pour une aide psychologique » a déclaré M. Mansouri, directeur général d’IBC. Il ajoutera, par ailleurs, que l’équipe de la filiale a bon espoir de récupérer sains et saufs tous les marins du Blida pris en otages, au vu des méthodes utilisées par les pirates.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après Le Soir d’Algérie