ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Hocine Zehouane parle de l’Algérie émeutière

 
Hocine Zehouane de la LADDH a animé une conférence sous le thème de « Comprendre l’Algérie émeutière » hier à Alger.
lundi 17 janvier 2011.

Hocine Zehouane parle de l'Algérie émeutière. « Nous sommes une société bloquée. Cette situation est causée par l’absence de perspectives pour la jeunesse qui est au bord de l’explosion », c’est ce qu’a déclaré hier, à Alger, Me Hocine Zehouane, président de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (LADDH). L’avocat a expliqué que « la ligue ne voulait pas se prononcer sur les derniers mouvements de protestation dans l’immédiat. Nous avons attendu le temps de réunir les donnés nécessaires, nous informer au maximum et apporter notre jugement sur la situation ». Il a indiqué que « les gens voient l’Algérie comme un pays riche, mais elle est actuellement en train de fabriquer le chômage, la clochardisation et la précarisation d’une façon élargie, malheureusement ». Me Zehouane, qui animait hier une conférence sous le thème « Comprendre l’Algérie émeutière », n’a pas omis de tirer la sonnette d’alarme sur la situation en Algérie. Il a indiqué qu’« en ce moment, on essaie de réfléchir sur les fondements structurels de l’Etat qui provoquent aujourd’hui le désordre ».

Et d’expliquer que « l’Algérie était un pays sans stratification sociale, au lendemain de l’indépendance. La première génération de l’après-guerre de libération n’avait pas de problèmes d’insertion. La deuxième génération a commencé à rencontrer des problèmes d’insertion. Elle se retrouve dans l’impasse, avec la précarité et l’absence de perspectives ». Le conférencier a souligné que « depuis les événements de 1988, l’Algérie s’est retrouvée dans une situation émeutière. Ce qui montre que la société algérienne est bloquée. Elle n’offre plus de perspectives aux générations qui arrivent. Ces générations réagissent dans la confusion. Ce qui démontre ces émeutes qui se généralisent au niveau national ». Selon le conférencier, le nombre d’émeutes depuis l’année dernière dépasse 10 000. Et de s’interroger : « Pourquoi l’Algérie produit-elle des émeutes ? ». Il explique que « l’Algérie fonctionne d’une façon fermée. Elle n’a pas de mode de régulation pacifique des tensions sociales ». Il a indiqué que « l’Algérie est économiquement bloquée. Elle n’a pas une dynamique propre de production à cause de la rente pétrolière. « Cette situation cause des conséquences terribles à la société. Tout est centré autour des filières de l’importation », a-t-il ajouté.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant