ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Des milliers d’étudiants dans la rue à Béjaïa

 
Ils étaient plusieurs milliers d’étudiants à investir la rue dans la matinée d’hier pour exiger une gestion démocratique de l’Université Abderrahmane-Mira de Béjaïa.
mardi 1er mars 2011.

Des milliers d'étudiants dans la rue à Béjaïa. Soutenue par les enseignants universitaires de Béjaïa, la procession qui s’est ébranlée du campus Aboudaou vers le siège de la Wilaya a repris des slogans dénonçant « les attaques répétées contre l’université publique ». S’exprimant lors d’une prise de parole devant le siège de la Wilaya, les représentants de la CLE de Béjaïa ont réitéré l’exigence de l’accès sans conditions au master : « Nous avons des propositions claires et nous voulons des réponses concrètes », clame un membre du CLE. Des propositions qui se résument entre autres en la demande de la tenue des états généraux pour l’évaluation des systèmes LMD et classique, un moratoire sur les universités, la reconnaissance des comités pédagogiques élus par les étudiants et la gestion démocratique de l’université.

« La réponse du Conseil des ministres ne répond nullement aux attentes légitimes des étudiants et ne résout aucunement la crise profonde de l’Université algérienne, mais aggrave davantage la situation en confiant l’autorité pédagogique aux recteurs, nous réduisant, nous étudiants, à des figurants spectateurs de la déchéance de notre avenir », écrit la coordination locale des étudiants de Béjaïa dans sa déclaration. Le collectif des enseignants universitaires a plaidé, de son côté, pour « la mise en place du principe électif dans l’occupation des postes de responsabilité pédagogique : élection des recteurs, doyens, chefs de départements... » tout en appelant au maintien « de la mobilisation pour une dynamique à même de poser et d’imposer les débats de fond sur les voies et moyens pour l’aboutissement à une université performante où le principe de la gestion démocratique garantira le respect de la norme pédagogique ».

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Soir d’Algérie