ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

La frontière entre l’Algérie et le Maroc restera fermée

 
L’ouverture de la frontière entre l’Algérie et le Maroc n’est pas à l’ordre du jour selon le ministre des affaires étrangères Mourad Medelci.
mercredi 9 mars 2011.

La frontière entre l'Algérie et le Maroc restera fermée. Medelci, qui s’exprimait en marge d’une cérémonie en l’honneur de la femme algérienne, à l’occasion de la Journée internationale de la femme, a donc été formel en déclarant : « L’ouverture de la frontière entre l’Algérie et le Maroc n’est pas à l’ordre du jour et nous n’avons mandaté personne pour discuter de cela. » Le chef de la diplomatie algérienne a ajouté que l’Algérie œuvre à développer les relations bilatérales avec le Maroc, expliquant que le dossier du Sahara occidental est pris en charge au niveau des Nations unies. « L’Algérie adopte la même position que celle des Nations unies par rapport à la question du Sahara occidental. Cela veut dire que nous avons notre vision, et le Maroc a la sienne », a-t-il ajouté.

Sur le plan des relations de coopération, M. Medelci a indiqué que l’Algérie et le Maroc ont convenu d’échanger des visites ministérielles. « Il y a un début d’exécution, puisque la ministre marocaine de l’Energie et de l’Eau vient de rendre visite à son homologue à Alger », a-t-il relevé, précisant que d’autres visites sont programmées pour les prochaines semaines et prochains mois et concerneront d’autres secteurs tels que l’agriculture, l’éducation, l’enseignement supérieur et le sport. « Le processus est engagé et nous allons nous mettre autour d’une table pour voir comment nous pouvons coopérer », a-t-il dit. Le chef de la diplomatie algérienne avait indiqué, dans un entretien accordé au journal espagnol El Pais au mois de février dernier, que l’Algérie maintient sa frontière fermée avec le Maroc. « La coopération en matière de sécurité avec le Maroc ne fonctionne pas si mal », avait estimé Medelci. En 2008, et en réponse à un discours du roi Mohamed VI qui accusait l’Algérie d’une tentative de « balkanisation de la région du Maghreb », il avait affirmé que la frontière algéro-marocaine ne sera pas ouverte en l’absence de solutions pour les questions en suspens entre les deux pays, notamment celle du Sahara occidental.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après Infosoir