ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie dénonce les frappes aériennes contre la Libye

 
L’Algérie a par la voix de son ministre des affaires étrangères dénoncé les frappes aériennes contre la Libye et a appelé à la cessation immédiate des hostilités.
mercredi 23 mars 2011.

L'Algérie dénonce les frappes aériennes contre la Libye. Deux jours avant la réunion du Conseil de sécurité des Nations unies demain, jeudi, les chefs de la diplomatie algérien et russe ont appelé, unanimement, depuis Alger, à « la cessation immédiate des hostilités » contre le peuple libyen. Précisant que l’Algérie suit de près l’évolution de la situation au Conseil de sécurité et qu’elle est partie prenante dans la position de l’Union africaine, M. Medelci a affirmé que l’Algérie sera présente à la réunion prévue le 25 du mois en cours à Addis-Abeba. M. Medelci regrette cependant de ne pas être suivi par la Ligue arabe dans deux recommandations essentielles. Il s’agit de procéder à une évaluation contradictoire, et de se concerter avec l’Union africaine avant de saisir le Conseil de sécurité.

Pour sa part, le chargé des affaires étrangères russes, M. Lavrov, a précisé que la résolution de l’ONU a été formulée de manière claire, dans le but de défendre la population civile. « Ceux qui appliquent la résolution doivent suivre strictement les décisions prises, car dépasser cet objectif peut créer des conditions pour de nouvelles menaces », a-t-il déclaré. D’ailleurs, pour le ministre russe, « il est difficile de prédire les événements, mais si on perd le contrôle, on risque de voir d’autres manifestations terroristes dans la région ». Défendant la décision de Moscou de ne pas opposer le veto à la résolution de l’ONU, M. Lavrov, précise que « la Russie n’a pas soutenu la résolution mais s’est abstenue ». Il a précisé, toutefois, que l’Etat qu’il représente ne ferme pas les yeux sur les manquements dans l’application de la résolution. Concernant la réunion du Conseil de sécurité de l’ONU sur la Libye, M. Medelci a réclamé une « évaluation objective de l’application du texte de la résolution ». Il a souhaité également que le Conseil vérifie s’il n’y a pas eu de changement d’objectif en cours de parcours.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après InfoSoir