ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Les étudiants maintiennent la pression en Algérie

 
Des milliers d’étudiants venus de toute l’Algérie ont participé à une marche hier à Alger pour exiger la satisfaction de leurs revendications.
mardi 12 avril 2011.

Les étudiants maintiennent la pression en Algérie. Malgré un imposant dispositif de sécurité jamais égalé depuis l’organisation des marches à Alger, les étudiants ont réussi leur pari. Après des heurts au niveau de la Grande-Poste, des milliers de manifestants ont pu forcer les différents cordons de sécurité et ont entamé leur marche vers la présidence. Au moment où nous mettons sous presse, ils sont à hauteur de la Place Addis-Abeba. Des milliers d’étudiants venus des 48 wilayas d’Algérie ont pu forcer le dispositif sécuritaire impressionnant mobilisé ce matin à Alger pour faire avorter la « marche du million », à laquelle a appelé la Coordination nationale autonome des étudiants. En effet, au moment où nous mettons sous presse, la marée d’étudiants qui a réussi à forcer l’impressionnant dispositif sécuritaire mis en place par les autorités avançait vers la présidence de la République à El-Mouradia.

« La conférence qui a eu lieu entre les représentants des étudiants et le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique n’a pas pris en charge nos vraies revendications », nous a déclaré l’un des étudiants. Les protestataires scandaient des slogans en faveur de la liberté et de la démocratie et contre le ministre. « Harraoubia dégage », « Y en a marre de ce pouvoir », « A bas la répression », pouvait-on lire sur les pancartes et les banderoles hissées haut par les étudiants en colère. Selon certains, plusieurs de leurs camarades qui devaient se joindre à la marche ont été bloqués ce matin dans la région de Si Mustapha dans la wilaya de Boumerdès. La Coordination nationale autonome des étudiants justifie le recours à cette démonstration de force à travers la capitale par « la nécessité d’arracher ses droits et de sauver l’université de son profond marasme ». Les initiateurs, qui depuis près de deux mois, ne cessent de sensibiliser la communauté estudiantine sur l’urgence d’une telle manifestation pacifique, tablaient sur la participation de pas moins d’un million d’étudiants de toute l’Algérie.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après InfoSoir