ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Les agents SNTF paralysent le transport ferroviaire à Alger

 
Une grève d’une journée a été observée hier par les agents de sécurité de la Société nationale de transport ferroviaire (SNTF) à Alger.
lundi 9 mai 2011.

Les agents SNTF paralysent le transport ferroviaire à Alger. Ce débrayage spontané a paralysé tout le trafic ferroviaire de la banlieue algéroise. Aucun train n’a ainsi démarré depuis la gare d’Alger, constate-t-on sur place. Une centaine de ces agents ont barré la route en s’allongeant sur les rails au niveau de la gare d’Agha à Alger-centre. Non informés par ce débrayage, les voyageurs ont trouvé toutes les peines du monde pour rejoindre leur travail. « Les agents se sont allongés sur les rails… on ne va pas les écraser quand même », a indiqué un conducteur de train. A travers cette action de protestation, les agents de sécurité de la SNTF au nombre de 800 à l’échelle nationale, veulent faire entendre leurs revendications à leur tutelle.

Ils demandent, entre autres, à obtenir des contrats permanents, l’augmentation de leur salaire et le versement des différentes primes auxquelles ils ont droit. « Certains travaillent pour la SNTF depuis 1997… mais ils travaillent toujours avec des contrats à durée déterminée », explique un syndicaliste. « Ils perçoivent dans leur majorité un salaire qui n’excède pas les 10 000 DA… même pas le SNMG », ajoute-t-il. Notre interlocuteur précise également que ces travailleurs ne bénéficient ni de la prime de risque ni de celle de l’ancienneté. Ce mouvement de protestation n’est pas le premier pour les agents de la SNTF. Récemment, ils ont bloqué le trafic ferroviaire pendant plusieurs jours. La direction de la SNTF a promis en février dernier à ces agents de les régulariser au cours de cette année. Cependant, cette régularisation touchera, semble-t-il, uniquement les agents ayant cumulé dix ans d’expérience en tant que contractuels.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Jour d’Algérie