ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Le patron de l’AFRICOM en visite en Algérie

 
Le patron de l’AFRICOM a effectué une visite de deux jours en Algérie pour discuter de questions de sécurité avec ses homologues algériens.
vendredi 3 juin 2011.

Le patron de l'AFRICOM en visite en Algérie. Le commandant en chef de l’US Africa Command (AFRICOM) a terminé, le mercredi 1er juin, une visite de deux jours en Algérie, dans le cadre des efforts visant à renforcer la coopération en matière de lutte antiterroriste et de sécurité régionale. Pour sa première visite en Algérie, le général Carter F. Ham a abordé un large éventail de sujets, allant des récents soulèvements en Tunisie et en Libye à la menace terroriste en provenance du Sahel. Ce responsable américain a souligné la volonté de son pays de soutenir les efforts conjoints conduits par l’Algérie et destinés à lutter contre al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI). Lors d’une conférence de presse organisée mercredi à l’ambassade des Etats-Unis à Alger, le général a déclaré que ses discussions avec des responsables algériens avaient porté sur la situation en Libye et sur le risque de voir des armes circulant en Libye parvenir entre les mains d’al-Qaida. Ces préoccupations requièrent la coopération de tous les pays de la région, a-t-il déclaré.

"Une Afrique sûre, stable et sécurisée est dans le meilleur intérêt de chacun, y compris des Etats-Unis", a déclaré le général Ham. Il a également parlé de l’étroite coopération entres les armées algérienne et américaine et a salué le rôle joué par l’Algérie dans la lutte contre le terrorisme. Il a rencontré le Président Abdelaziz Bouteflika, le ministre de la Défense Abdelmalek Guenaizia, le ministre pour le Maghreb et les Affaires africaines Abdelkader Messahel, et le conseiller présidentiel Kamal Rezzag Bara. "Nous avons beaucoup parlé de la manière dont nous pouvons ensemble répondre, notamment, à la menace de l’extrémisme dans la région", a poursuivi ce responsable américain. "Et nous nous rappelons chaque jour que des Algériens courageux sont engagés dans un combat difficile contre des extrémistes violents." Il a réfuté les accusations selon lesquelles l’Algérie aurait envoyé des mercenaires en Libye. "Je vais essayer d’être aussi clair que possible : je n’ai rien vu d’officiel ou de rapports au sujet de l’envoi par l’Algérie de combattants en Libye. C’est tout à fait le contraire. L’Algérie a toujours appuyé la sécurité et la stabilité régionales et a toujours lutté contre le terrorisme et les flux de combattants. Mais comme pour les armes, il existe une circulation de combattants dans la région, en provenance et à destination de la Libye", a déclaré le général Ham. La circulation des armes, a-t-il souligné, nécessite une approche régionale des questions liées à la sécurité.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après Magharebia