ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Le risque d’inondations en Algérie concerne plus de 40% de communes

 
De 40 à 50% de communes d’Algérie sont sujettes à des risques d’inondations selon Bahlouli Larbi.
lundi 6 juin 2011.

Le risque d'inondations en Algérie concerne plus de 40% de communes. Dans la conférence ayant pour titre « Apport du SIG dans les études des crues et inondations en Algérie », présentée au cours du 5e séminaire national sur l’eau qu’organise l’Université de Tizi-Ouzou du 5 au 7 du mois en cours, Bahlouli Larbi, responsable des études hydriques au niveau de la direction centrale de l’ANRH (Agence nationale des ressources hydriques), expliquera que les inondations sont la résultante d’un croisement entre deux facteurs : l’aléa considéré comme une conséquence hydrologique et la vulnérabilité qui est due à l’action de l’homme. Au phénomène de la déforestation en Algérie qui résulte de cette intervention de l’homme sur son milieu pour des raisons évidentes d’occupation du sol par l’urbanisation, s’ajoutent d’autres facteurs comme l’occupation des lits des oueds, la défaillance des réseaux de collecte des eaux de ruissellement.

Le résultat de l’effet conjugué de l’ensemble de ces événements est que 40 à 50% des communes d’Algérie, celles du Sud comprises, encourent le risque d’inondations. 23 d’entre elles sont jugées catastrophiques, selon le conférencier pour qui il n’existe pas de risque zéro. Le mieux à faire face à ce genre de situation est de réduire la vulnérabilité, à défaut d’agir sur l’aléa, d’après M. Bahlouli qui préconise quelques manières de gérer les inondations, notamment par la mise en œuvre d’une stratégie d’alerte et de prévisions des risques, à travers la collecte et l’exploitation de l’information y afférente. Mais l’approche la plus appropriée reste la réalisation du cadastre des communes inondables qui est le défi du secteur de l’eau, précisera le responsable des études hydriques au niveau de l’ANRH d’Alger qui réalise actuellement des réseaux de prévision des crues.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Soir d’Algérie