ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Galère des voyageurs d’Air Algérie en France

 
La grève du personnel d’Air Algérie a causé d’énormes désagréments à des centaines de voyageurs en France qui s’apprêtaient à passer leurs vacances en Algérie.
mercredi 13 juillet 2011.

Galère des voyageurs d'Air Algérie. Ils étaient plus de 1500 à devoir embarquer sur des vols d’Air Algérie à Paris et Marseille pour plusieurs villes algériennes. En vain. La grève du personnel navigant de la compagnie algérienne a fait mouche, trop sans doute. A Marseille, où certains passagers attendent de pouvoir embarquer depuis plusieurs jours, des incidents ont eu lieu mardi matin quand une partie d’entre eux a tenté de forcer un barrage de police. Des CRS ont été appelés en renfort. Six vols ont été annulés depuis lundi à l’aéroport phocéen durant cette période de vacances scolaires où les passagers pour l’Algérie sont traditionnellement très nombreux. La compagnie aérienne a proposé de rembourser les billets ou d’acheminer ses clients par ferries au départ de Marseille.

Même exaspération à Orly où la tension était palpable mardi en fin de journée. Vers 18 heures, le départ d’un avion pour Alger est enfin annoncé par haut-parleur à des passagers qui ont parfois passé la nuit dans l’aérogare Sud. "Ne partent ce soir (ndlr : mardi) que les passagers prévus sur les vols d’hier, déjà en possession d’une carte d’embarquement", prévient une annonce de la compagnie. Chacun se précipite, un mouvement de foule contrôlé par les forces de l’ordre dépêchées en nombre sur place. "Vous vous calmez, sinon on stoppe tout", prévient par micro un responsable d’Air Algérie. "Donnez-nous des avions", crient les voyageurs dépités aux représentants de la compagnie aérienne qui viennent les renseigner sous bonne escorte. "Pour l’instant on ne peut pas honorer les vols", "on ne pourra pas prendre tout le monde", prévient déjà l’un d’eux. Un homme qui refuse de donner son nom, accompagné de son épouse et de ses deux enfants, explique avoir "dormi ici". "Et ils font revenir les gens d’hier...", souffle-t-il. D’autres expliquent que des boissons et des repas leur ont été distribués. Une voyageuse relève toutefois que les sandwiches n’ont pas trouvé preneurs : ils étaient au jambon. En cette période de départ en vacances, les solutions de repli sont rares, tous les vols vers l’Algérie affichant complets depuis longtemps.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après La Dépêche de Kabylie