ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie veut rétablir ses relations avec la Libye

 
L’Algérie est prête à travailler avec les nouveaux dirigeants libyens selon le ministre Mourad Medelci.
jeudi 29 septembre 2011.

L'Algérie veut rétablir ses relations avec la Libye. Mourad Medelci, ministre algérien des Affaires étrangères, a annoncé la semaine dernière que son pays était prêt à travailler "étroitement" avec les nouvelles autorités libyennes, ajoutant que l’Algérie reconnaîtra le Conseil national de transition (CNT). "L’Algérie a décidé de travailler avec les nouvelles autorités libyennes et souhaite remettre la coopération entre les deux pays à son niveau normal, et je parlerais même d’une coopération renforcée dans tous les domaines", a déclaré Medelci à l’agence APS le jeudi 22 septembre, en marge de l’Assemblée-générale des Nations unies à New York.

Le ministre a expliqué que la position algérienne était "conforme à la position de l’Union africaine" et "fondée sur l’engagement pris par le Conseil national de transition libyen de renforcer l’unité du peuple libyen, ce qui est, bien entendu, le principal objectif". L’Union africaine a reconnu mardi dernier le CNT comme "gouvernement légitime" de la Libye. "Sur la base des engagements du CNT et de la position qui a été exprimée par l’Union africaine, les relations semi-officielles que l’Algérie entretient avec le CNT vont désormais devenir des relations officielles", a déclaré le ministre algérien sans toutefois faire état d’un calendrier. Concernant la décision des autorités algériennes de fermer les passages transfrontaliers avec la Libye, le chef de la diplomatie d’Algérie a indiqué que la réouverture de cette frontière n’interviendra que lorsque la Libye aura pris l’engagement de la surveiller.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après Magharebia