ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Le RCD menace de boycotter les législatives 2012 en Algérie

 
Le RCD a menacé de ne pas participer aux élections législatives de mai 2012 en Algérie en raison de la menace d’un manque de transparence des élections.
mardi 10 janvier 2012.

Le RCD menace de boycotter les législatives 2012 en Algérie. Le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) pourrait faire l’impasse sur les prochaines élections législatives en Algérie. Dans un communiqué rendu public hier, le parti estime que la participation au scrutin dans les conditions qui prévalent en matière de préparation et de surveillance équivaut à se rendre complice d’un système qui a renié et trahi les sacrifices et les espoirs du peuple algérien. Le parti de Saïd Sadi, qui n’a pas affiché jusque-là un enthousiasme à être de la prochaine compétition électorale, tant est qu’il jugeait absents les gages d’équité et de transparence, se dit convaincu qu’« à moins d’être reportées à une date ultérieure, les législatives de 2012 n’échapperont pas à la traditionnelle répartition des quotas décidée par les officines, politique qui est la base de la régression nationale ».

Sa conclusion, le RCD l’assoit sur une série d’éléments tangibles, comme les lois votées dernièrement par le Parlement et la surveillance internationale telle que comprise par les autorités algériennes. « Plus généralement, les dernières lois, votées par le Parlement, concourent toutes à renforcer la centralisation, l’opacité et la censure. On ne peut pas interdire à une association algérienne de coopérer avec ses homologues étrangères et prétendre construire un climat politique favorisant un scrutin transparent », écrit le RCD dans son communiqué et qui, en toute logique, donc, chute sur une menace de rester, dans ces conditions, hors course électorale en Algérie. « Pour ce qui le concerne, le RCD a toujours été clair : il ne peut y avoir d’élections crédibles si les conditions sérieuses d’une surveillance internationale, tant au plan de la préparation que de l’observation, ne sont pas réunies.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Soir d’Algérie