ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie s’inquiète de la crise en Libye

 
La désintégration de la Libye qui est devenu un bastion des djihadistes après l’intervention occidentale contre le régime de Kadhafi représente un défi sécuritaire majeur pour l’Algérie.
mercredi 22 octobre 2014.

L'Algérie s'inquiète de la crise en Libye. Le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a affirmé mardi à Alger que l’Algérie était "directement exposée" aux retombées du prolongement de la crise libyenne, soulignant une volonté de la partie algérienne à convaincre les libyens de l’importance d’un dialogue inclusif.

"L’Algérie est directement exposée aux retombées du prolongement de la crise libyenne. Nos voisins méditerranéens partagent avec nous cette préoccupation et notre volonté de contribuer à convaincre d’abord les frères libyens de redécouvrir les vertus du dialogue inclusif", a indiqué M. Lamamra à la clôture de la célébration du 20e anniversaire du Dialogue méditerranéen de l’Alliance du Traité de l’Atlantique nord (OTAN).

M. Lamamra a fait part aussi de la volonté de l’Algérie à convaincre les libyens à "se diriger vers une réconciliations nationale garante d’une consolidation de la légitimité des institutions et d’une mobilisation de tous les moyens et ressources pour reconstruire ce pays dévasté par la guerre et des confrontations fratricides".

Synthèse de la rédaction, www.algerie-dz.com
D’après APS