ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Louisa Hanoune veut une position claire de l’Algérie sur Jérusalem

 
Louisa Hanoune a estimé que la position officielle de l’Algérie concernant Jérusalem doit être plus claire et plus critique envers les Etats-Unis et Israel.
vendredi 18 mai 2018.

Louisa Hanoune veut une position claire de l'Algérie sur Jérusalem. Tout en condamnant la répression dans le sang de « la grande marche du retour » orchestrée par l’armée israélienne contre des manifestants palestiniens qui a fait 60 morts et plus de 2.400 blessés, la secrétaire générale du parti des travailleurs, Louisa Hanoune, a réclamé une « condamnation et une position claire de l’Algérie sur le transfert de l’ambassade américaine à El Qods ».

Intervenant hier lors d’un point de presse sur la situation qui prévaut dans les terres palestiniennes, Louisa Hanoune a affirmé avec regret que « notre politique étrangère est en train de régresser, soit il y a un silence complice, soit l’Algérie s’abstient dans le cadre de la Ligue arabe ». Une position qui ne veut vraiment rien dire, selon elle, « car l’abstention n’est pas une position ». Et de faire rappeler que quand on est minoritaire et on ne peut pas influer sur les cours des choses et sur les décisions « il vaut mieux se retirer de la Ligue arabe ».

En décortiquant les communiqués de dénonciation émis par l’Algérie par rapport à ce qui se passe actuellement en Palestine, la première responsable du PT a affirmé que malheureusement « il n’y avait pas une condamnation claire du transfert de l’ambassade américain de Tel-Aviv à El Qods », dans lesdits communiqués.

Notamment dans le communiqué du ministère des Affaires étrangères, on avait seulement réaffirmé la position algérienne concernant El Qods qui appartient aux Palestiniens. Pour Louisa Hanoune, c’est une façon de contourner le problème en marquant en outre son étonnement quant aux propos tenus par le Premier ministre qui avait exprimé « son regret à cette décision unilatérale ». Des propos et une position qualifiés de « honteux » par la SG du PT, en affirmant que cette position est étrangère, aussi bien de la position du peuple algérien et la position officielle traditionnelle de l’Algérie, vis-à-vis de la question palestinienne.

Synthèse de la rédaction, www.algerie-dz.com
D’après Le Quotidien d’Oran