ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Jijel, le chef des Patriotes assassiné

 
Da H’mida Bouhalissa, 85 ans, chef et doyen des Patriotes de Jijel, a été assassiné mercredi soir vers les coups de 20 h soit la veille du début de la campagne électorale.
vendredi 19 mars 2004.

Des terroristes armés et au nombre indéterminé ont assailli sa demeure, sise aux environs d’El Aouana, et ont criblé de balles le vieil homme qui n’a pu repousser l’attaque à l’aide de son seul fusil de chasse que les agresseurs ont subtilisé une fois leur forfait accompli. Connu et très estimé de la population locale, Da H’mida était un symbole du patriotisme.

« Ni les soldats français ni l’Otan n’ont pu avoir raison de sa fougue lorsqu’il était maquisard de l’ALN », disent ses proches et amis. Il a consacré la dernière décennie de son existence à traquer les groupes islamistes armés écumant les monts surplombant la corniche jijelienne particulièrement du côté des Aftis. Il tombe après plus de dix ans de lutte antiterroriste.

Les assassins, eux, sont appelés, cinq ans après la promulgation de la loi sur la concorde civile, à rentrer impunément chez eux à la faveur de celle-ci.

Mehdi B. , Le Matin